Cosmic Disclosure – saison 1 Episode 14 – Portails : Terre Parallèle

DW: Bienvenue à « Cosmic Disclosure ». Je suis votre hôte, David Wilcock. Durant cet épisode, où je suis en présence de Corey Goode, notre informateur sur les programmes spatiaux, nous parlerons un peu plus de la science du temps. Je veux commencer le dialogue avec lui avec une des choses que j’ai étudié sur le temps. Parce que lorsque nous commençons à étudier les vraies données, les choses deviennent très intéressantes. Alors, Corey, bienvenue à l’émission.

CG: Merci.

DW: Commençons avec une donnée trouvée dans un livre, écrit par un chinois appelé Paul Dong, un livre intitulé « China’s Super Psychics » (* Note de Michelle : je n’ai pas trouvé le titre de ce livre en français). Et dans ce livre, il décrit son travail avec le gouvernement chinois où ils ont trouvé des enfants qui ont des habiletés psychiques très avancées. Lors des expériences documentées dans ce livre, un être humain avait l’habileté de téléporter un petit objet. Et l’objet semblait disparaître de l’endroit où il était et il réapparaissait à un autre endroit. Qu’est-ce que les Chinois voulaient trouver, qu’est-ce qui se passait vraiment ? Comment ça fonctionne ? Ils ont, apparemment, placé un appareil de signalisation, émettant un bip sonore dans l’objet. Et le signal était programmé pour envoyer une certaine fréquence, à un certain rythme. Ils ont découvert que lorsque l’objet commençait à disparaître, le signal devenait de plus en plus lent. Comme si le temps lui-même changeait de vitesse. Et le signal était aussi lent lorsque l’objet apparaissait de l’autre côté, pour ensuite revenir à son taux normal. Est-il donc possible pour nous d’avoir un effet sur le temps et l’espace grâce à une telle singularité ?

CG: Bien, nous pouvons avoir un effet sur le temps, l’espace et la matière avec notre conscience, ce que faisait exactement cette personne.

DW: Bien.

CG: Et le temps et l’espace … nous appelons ça l’espace/temps, le temps/espace pour une raison. Alors, oui, cette expérimentation démontre à quel point les deux sont entrecroisés et reliés entre eux, selon moi.

DW: En physique, le modèle de base d’Einstein ne permet pas au temps de changer. Cela ne peut être accompli que lorsque vous accélérez vers la vitesse de la lumière, comme dans un vaisseau par exemple. Nous savons qu’en 1970, ils ont utilisé des horloges moléculaires et les ont placé dans des avions. Et cela a confirmé que la traînée relativiste d’Einstein était vraie.

CG: Les horloges atomiques ?

DW: Oui.

CG: Exact.

DW: Le vrai joyau ici est que le temps est localement variable. Qu’il est possible d’accélérer ou de décélérer le rythme du temps dans une zone restreinte. Maintenant, les physiciens et les sceptiques qui regardent l’émission diront : « Oh ! C’est impossible ». C’est donc une partie de la physique que nous devrons changer ?

CG: Définitivement. Et je sais que vous êtes probablement familier avec ça : une personne qui fait une expérience scientifique a déjà une idée sur la façon dont cette expérience devrait se dérouler. Et le pouvoir, l’habileté et le pouvoir de sa conscience de co-création, crée le résultat de l’expérience.

DW: Exact. Absolument.

CG: Bien, le temps, la matière et l’espace, tout est relié. Et notre conscience peut changer la matière, le temps et l’espace. Tout comme les gens, ou les êtres dont nous parlons, qui peuvent changer l’endroit où ils se trouvent, qui peuvent se téléporter en changeant consciemment la vibration de leur corps, afin qu’elle concorde avec la vibration de l’autre endroit, vous pouvez donc, vous aussi, avoir un effet sur le temps. Et en apprenant de plus en plus de choses sur cet univers et sur le fait que la réalité est un hologramme, nous apprenons … lorsque nous apprendrons vraiment cela et que nous le croirons … tout comme dans le film « Matrix » où … « Il n’y a pas de cuillère », alors cela enlèvera beaucoup de restrictions de notre conscience. Et il y a beaucoup plus de choses que vous pouvez faire avec le temps, l’espace et la réalité.

DW: Lors de l’Expérience de Philadelphie, pourquoi ces hommes ont-ils été, supposément, incrustés dans la coque du bateau ? Que se passait t-il ?

CG: Eh bien les vibrations, la matière du métal du vaisseau était en phase de transition tout comme leurs corps. Et ils ont probablement eu très peur durant cette phase, durant le processus où les choses étaient déphasées et alors ils ont bougé. Et lorsqu’ils sont revenus en phase, ils se sont trouvés piégés dans le métal, au moment où ce dernier revenait en phase dans, ce que nous pourrions percevoir, comme étant un matériau solide.

DW: Avez-vous expérimenté cette condition de conscience et de matière déphasée par vous-même ? Avez-vous déjà été exposé à ce type de conditions ?

CG: Lorsque vous êtes amené à travers un mur solide, vous savez que quelque chose de semblable vient de se passer. Alors, oui. Et j’ai vu des technologies qui ont été utilisées … des bracelets qu’ils ont volés aux extraterrestres. Et durant le programme d’interception et d’interrogation, les extraterrestres … ils l’activaient. Et alors ils le bougeaient et se déphasaient et devenaient complètement invisibles et ne pouvaient pas être touchés. Bien cette technologie, les humains n’étaient pas supposés la porter. Des humains l’ont testé et l’ont utilisé. Et ils ont tremblé violemment et se sont fracturés le cou.

DW: Oh mon Dieu ! Vraiment ?

CG: Oui. Plus tard, ils ont développé une technologie où les êtres humains pouvaient passer à travers les murs. Mais avant qu’ils ne la développent complètement, les gens pouvaient échanger leurs résidus humains avec les résidus des murs, les choses s’interchangeaient. À tel point que le matériel du mur se retrouvait comme faisant partie de leur corps. Et une partie du mur avait des parties humaines … avez-vous déjà entendu parler de ça ?

DW: Absolument. Vous décrivez quelque chose que j’ai entendu de la part de Pete Peterson. Il travaillait dans une division de la zone 51 et ils ont développé un objet qui n’était pas plus gros qu’une pièce de 25 cents. Vous le preniez dans votre main et vous poussiez le bouton et ensuite vous vous déphasiez. Ils tentaient de trouver comment passer à travers les murs. Ils avaient donc ces gens qui tenaient ces petits objets, ils couraient, sautaient dans les airs, sautaient à travers le mur, poussaient le bouton lorsqu’ils étaient dans les airs. Et ils passaient à travers le mur. Ensuite ils relâchaient le bouton et ils se retrouvaient de l’autre côté. Il a dit qu’un problème arrivait – il n’a pas dit que c’était au sujet du matériau du mur ce qui, j’en suis certain, pouvait arriver – mais il a dit que les gens devenaient malades. Et leur conclusion a été que toutes les bactéries et les virus de l’atmosphère se fondaient dans leur corps. Normalement nos poumons filtrent tout ça. Les gens sont devenus malades et leur santé s’est détériorée très rapidement. Alors dans la division de Peterson, ils ont dit qu’il ne pouvait pas utiliser cet objet.

CG: Cet appareil a été l’objet d’ingénierie inversée, à partir de ce dont je viens de parler.

DW: Vraiment ?

CG: Oui.

DW: C’est fascinant.

CG: Finalement ils l’ont perfectionné. Ils peuvent utiliser ce type de technologie pour passer à travers les murs, sans avoir d’effets secondaires.

DW: Vous rappelez-vous de l’homme dont je vous ai parlé et qui a fait l’autopsie de quelque 2,000 types différents de corps extraterrestres ? À un certain moment, il a été attaqué par des gens qui arrivaient dans sa maison, en passant à travers le mur. Et je n’ai pas eu de données pour appuyer cela jusqu’à ce que vous disiez ça.

CG: OK.

DW : Je n’étais pas certain qu’il disait vraiment la vérité, mais maintenant j’ai des raisons de croire que cette partie de son histoire est exacte.

CG: Absolument, ils avaient cette habileté. Vous pouvez verrouiller vos portes et vos fenêtres et vous asseoir avec un fusil chargé. Et ils viendraient quand même à l’intérieur de votre maison. Cette technologie est disponible pour des groupes Black Ops de haut niveau. Et ce niveau de technologie serait utilisé contre vous si vous aviez fait quelque chose de vraiment stupide ou de mal contre le programme dans lequel vous vous trouvez.

DW: Permettez-moi de vous poser la même question que j’ai demandée à Peterson. Si vous appuyez sur ce bouton et que vous êtes déphasé de notre réalité, pourquoi ne tombez-vous pas à travers le plancher ? Comment peuvent-ils passer à travers ? Doivent-ils sauter à travers le mur et pousser le bouton ? Ou alors est-ce que leurs pieds sont encore suffisamment en phase pour pouvoir interagir avec le sol ?

CG: C’est une bonne question mais je ne connais pas la réponse.

DW: OK. C’est intéressant.

CG: Mais là encore, si vous êtes déphasé … alors pourquoi la gravité vous attirerait-elle vers le plancher ?

DW: C’est un bon point.

CG: Je ne sais pas. Mais ces gens le savent. Ils se déphasent et marchent sur le plancher. Ils passent à travers les vaisseaux. Et ils peuvent passer à travers les murs comme s’il n’y en avait pas.

DW: Une des choses vraiment intéressante dont nous avons parlé avant, est la Terre parallèle. Maintenant, au lieu que ce soit moi qui parle, car nous voulons vraiment que ce soit vous, qu’est-ce que la Terre parallèle ?

CG: C’est quelque chose que je vous ai déjà mentionné. Et comme je l’ai déjà dit, j’ai lu un peu de choses à ce sujet. C’est une information qui est très délicate … je n’avais pas reçu toutes les formations à ce sujet. Mais cela a suscité mon intérêt. Je ne suis pas certain, est-ce que c’est parce que vous avez déjà entendu parler de ça ?

DW: Je me souviens de la façon dont nous en sommes arrivés à cette discussion. Je vous ai demandé si vous aviez voyagé dans le temps, dans le passé et si vous vous êtes rencontré vous-même … si vous êtes trop près de vous-même, est-ce que vous explosez ? Et vous avez dit non, ce qui m’a étonné. Parce qu’au moins un des informateurs à qui j’ai parlé, a pensé  que vous pourriez être pris dans une sorte de feu électrique, une sorte d’interférence en loupe avec vous-même. Et que vous exploseriez. Juste pouf ! Mais vous dites que cela n’arrive pas ?

CG: Exact.

DW: Il est donc possible pour les gens de voyager dans le passé et si vous arrivez face à vous-même, rien n’arrive ?

CG: Exact.

DW: Et vous avez dit que quelque chose était différent sur cette Terre parallèle ?

CG: Oui, ainsi qu’avec le type de portail.

DW: Oh !

CG: Il y a un type de chambre de portail, dont beaucoup de gens parlent comme n’étant qu’une rumeur, et qui est appelée la chambre Xerox, qui vous amène dans une réalité parallèle, une Terre parallèle. Et ce n’est pas quelque chose que les gens voulaient utiliser. Je ne le ferais certainement pas. Lorsque vous utilisez ce portail, il y a une copie de vous qui est faite, cette copie est envoyée à l’autre réalité et la copie locale est détruite.

DW: Oh mon Dieu !

CG: Il y a donc cette autre copie de vous dans l’autre réalité, sur cette autre Terre.

DW: Bien, j’ai toujours dit que j’aimerais avoir plusieurs copies de moi-même afin d’accomplir plus de travail. Pouvez-vous vous copier vous-même et ne pas détruire la copie ?

CG: C’est intégré dans la fonction.

DW: Est-ce que c’est un paradoxe temporel s’il y a deux copies de vous-même ?

CG: Je ne sais pas.

DW: OK.

CG: Et c’est peut-être … quelque chose dont les gens parlent beaucoup aujourd’hui … la façon utilisée pour faire les clones. Peut-être qu’ils utilisent cette sorte de technologie pour faire des copies d’eux-mêmes. De toute façon, les gens dans cet univers parallèle, ont vécu des choses très différentes. Il y a certaines guerres qui ont eu lieu et d’autres qui n’ont pas eu lieu. Les guerres ne se sont pas terminées de la même façon. Ce ne sont pas les mêmes dirigeants.

DW: Vous parlez de la Terre ?

CG: Oui, de la Terre.

DW: Et il y a quelque chose de différent concernant l’histoire de la Terre ?

CG: Oui. Et nous sommes là-bas aussi. Quelques personnes n’y sont pas et quelquefois ils y sont, dépendamment de ce qui est arrivé. Mais si vous vous rencontriez vous-même et que vous vous touchiez, il y aurait un effet d’annihilation.

DW: Vraiment ?

CG: Oui. Et c’est quelque chose de vraiment terrible semble-t-il, car ils ont avancé la théorie que cela déchirerait le tissu entre les deux réalités. Je ne me souviens pas des détails que j’ai vu sur la tablette de verre. Je ne connais pas beaucoup de détails à ce sujet. Je ne faisais pas partie de ce projet. Mais quelques personnes en faisaient partie. Pour quelque raison, c’était considéré comme un projet très important. Il y avait des gens de haut niveau impliqués dans ce programme. Mais la chambre Xerox était … l’appareil de portail était quelque chose dont tout le monde avait peur. Et ce n’est pas quelque chose pour laquelle je me porterais volontaire.

DW: Où est située cette chambre Xerox ?

CG: Eh bien, il n’y en a pas qu’une seule. Mais celle que je connais était dans une installation souterraine, quelque part ici sur Terre. Et il y aurait supposément un de ces appareils au LOC, dans les niveaux les plus bas. Mais je n’ai jamais été en dessous, je pense, du troisième ou quatrième niveau au LOC. Je n’ai jamais eu de visite guidée et lors des rencontres récentes, certaines personnes qui n’avaient jamais fait partie des programmes spatiaux secrets mais qui étaient là pour les conférences, ont eu droit à une visite guidée. Mais moi je ne pouvais pas aller plus bas que le troisième ou le quatrième niveau.

DW: Y a-t-il des gens qui ont pu aller à cette autre réalité et en revenir sans problème ?

CG: Mmm, mmm.

DW: Et vous êtes copiés à nouveau lorsque vous revenez ?

CG: Oui. Le processus se répète lui-même.

DW: Donc, vous vous êtes détruits vous-même deux fois ?

CG: Oui.

DW: Y avait-il un manque de continuité dans les souvenirs des gens ? Ou des anomalies dans leur esprit, résultant du fait d’être détruit et reconstruit à partir d’une copie ?

CG: Rien de ce genre ne m’a été rapporté, à part le fait que ce processus est désagréable.

DW: Qu’est-ce qui est désagréable ? Juste la pensée ? Ou se sentaient-ils malades ?

CG: C’est un processus douloureux et désagréable.

DW: Vraiment ?

CG: Oui.

DW: Vous ressentez votre mort ?

CG: Je ne fais que rapporter ce qui a été dit. C’était un processus très désagréable et douloureux.

DW: Oh ! Wow !

CG: Et il y a des personnes, de cet univers parallèle, qui voyagent ici aussi.

DW: Bien. Pouvez-vous nous dire quelles sont les différences principales entre l’histoire de notre Terre et celle de la Terre parallèle ? Pouvez-vous vous souvenir de choses spécifiques à ce sujet ?

CG: Il m’est difficile de me souvenir de tout. Je me souviens que la deuxième guerre mondiale s’est terminée différemment.

DW: Les Allemands ont gagné la guerre, plutôt que les Américains ?

CG: Exact. L’Axe Rome-Berlin-Tokyo a gagné. À un certain moment, je me souvenais de beaucoup de détails que j’ai lu à ce sujet, c’était un court résumé auquel j’avais accès. Mais je n’avais pas toutes les informations.

DW: L’informateur que vous m’avez présenté (et avec qui vous aviez tellement de choses en commun, vous avez même trouvé qu’il savait beaucoup de choses que personne d’autres ne savait, malgré tous les gens que vous connaissiez sur Internet), cette personne a dit que l’incident de Roswell n’avait pas eu lieu dans cette réalité parallèle. Et que ce monde a eu beaucoup moins d’interactions avec les extraterrestres que nous. Étiez-vous au courant de cette information ?

CG: J’étais au courant de ça, mais je ne me souviens pas de la source.

DW: Mais il a dit la même chose que vous, qui est que, selon lui, c’est un projet très important. Et que nous nous aidons mutuellement d’une certaine façon.

CG: Oui.

DW: Il a dit qu’ils possédaient beaucoup moins de technologies avancées.

CG: Oui.

DW: Et il a dit aussi que nous tentions de leur en procurer. Pensez-vous que pour convaincre les gens de faire cela, ils doivent utiliser quelqu’un de nouveau ? Quelqu’un qui n’a pas entendu parler de tous les inconvénients de ce voyage … concernant le fait que c’est horrible et dangereux ?

CG: Non. Ces gens considèrent que c’est une mission très importante et ils y sont très dévoués.

DW: Vraiment ?

CG: Oui.

DW: Une des choses importantes que vous m’avez dites, mais pas dans cet épisode, était que sur la Terre parallèle, les choses ne vont pas vraiment bien, surtout la guerre. En ce sens, ça va très mal.

CG: Exact.

DW: Dans les livres de Jenny Randles « Time Storms » ( Note de Michelle : je n’ai pas trouvé le titre français de ce livre) , elle raconte beaucoup d’anecdotes au sujet des « glissements de temps » comme elle les appelle. Il y a un enfant par exemple qui disparaît. Trois jours plus tard, il revient dans le jardin. Et ils avaient cherché à cet endroit des centaines de fois et tout à coup il s’y trouvait. Une bulle de lumière est apparue. Les gens modernes diraient que c’est probablement un ovni. Ensuite ils ont eu une expérience de temps manquant. « Oh … eh bien … j’ai perdu 4 heures ». Quelques-unes de ses apparitions de lumière pourraient être des ovnis, mais quelques-unes pourraient être des portails naturels. Êtes-vous d’accord ?

CG: Exact.

DW: Dans son livre elle décrit aussi des gens qui passent dans ces glissements de temps et s’aperçoivent qu’une partie de leur mobilier est différent. Que les murs sont peints de couleurs différentes. Une fenêtre a des rideaux où il n’y en avait pas. Ou alors, il y a un chemin de pierre, devant leur porte, se dirigeant vers la rue où il n’y en avait pas. Et tout le monde rit de cette anecdote. Est-il possible que si nous subissons un glissement de temps par accident, la réalité actuelle dans laquelle nous nous trouvons se reconstruirait autour d’un thème légèrement différent ?

CG: Les gens qui ont été impliqués dans ces types d’expérimentation temporelle, recherchaient ces sortes de choses. Ils devaient les rapporter immédiatement s’ils observaient quelque chose comme ça. Par exemple, ils voulaient ranger leurs brosses à dents dans son étui et soudainement ce dernier se trouvait de l’autre côté du mur ou de l’autre côté du miroir. De telles choses étranges ont commencé à arriver aux personnes qui étaient impliquées dans quelques-unes de ces expérimentations temporelles. C’est vraiment intéressant. Je n’ai jamais entendu parler de ce livre. Mais il est intéressant de voir que vous en parlez. Toutes ces expériences étaient quelque chose que les gens devaient rechercher et rapporter immédiatement s’ils les rencontraient.

DW: Je comprends que vous n’avez pas lu le livre, mais pensez-vous que ces bulles sont en mouvement ? Il y a des cas où quelqu’un sort dehors pour fumer une cigarette et voit un ovni et il dit qu’il n’y a pas de son. Il n’entend pas les oiseaux, il n’entend pas le vent, il n’entend rien. Est-ce que ce manque de son, durant ces expériences de contact d’ovnis, serait dû au changement de temps et, au moment où l’oiseau lance son cri, ce son est tellement ralenti que vous ne pouvez plus l’entendre?

CG: C’est absolument ce qui arrive. Il y a des cas où des ovnis ont atterri devant des maisons, et plusieurs personnes ont rapporté voir des gens se tenir devant chez eux, sans bouger. Des autos qui s’arrêtaient, tout simplement, qui étaient … des oiseaux qui arrêtaient en plein vol. C’est absolument vrai … ils ont trouvé une façon de manipuler l’espace et le temps.

DW: Merci d’avoir cette conversation passionnante avec moi. * Note : S’adressant aux auditeurs : Nous n’avons absolument pas fini de parler du temps. Nous avons une année entière à remplir avec des épisodes d’une demi-heure. Il y a tellement de choses dont je veux parler. C’est un sujet énorme. Je vous remercie de nous avoir écoutés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.