Une découverte qui va bouleverser tout ce qu’on sait sur l’évolution!

Des humanoïdes reptiliens de l’époque des dinosaures!

Ce 19 novembre s’est tenu une conférence de presse à Lima au Pérou, à propos de la découverte de momies d’êtres absolument inconnus.

C’est fabuleux, inimaginable et extrêmement perturbant.

46482903_10156931731048724_5013641506464989184_n

Deux ou trois espèces bien distinctes, toutes à trois doigts et trois orteils, dont deux qui nous ressemblent, avec 32% d’ADN commun avec les humains.
L’une ne répond à rien de connu ou même d’explicable du point de vue de l’évolution, et ne contient que 15% d’ADN commun avec les humains!.

Il y a aussi une énorme main à trois doigts mais avec ADN partiellement humain datée de 6500 ans, les deux corps plus proches de nous étant dates de 600 et 1500 ans.

L’espèce vraiment exceptionnelle est définitivement reptilienne!

Elle compte trois individus de petite taille. Ces êtres ont une capacité crânienne proportionnellement plus grande que la nôtre, des os complètement creux, des caractéristiques évolutionnistes antérieures au velociraptor et à l’archeropterix!
Les momies sont complètes et contiennent encore les tendons, les muscles, le cartilage, les nerfs, les organes, le système digestif, le cerveau, et les œufs!

Ce sont des œufs de reptiles et non d’oiseaux, et en plus des trois œufs à maturité le système reproducteur complet en montre un en préparation et l’oviducte ainsi que le cloaque. Cette espèce n’aurait que 15% d’ADN commun avec l’humain. Leur bouche est « à clapets », un système jamais vu sur Terre. Ils ont aussi un système sans déglutition, avec réservoir de liquide intermédiaire.
Les disque vertébraux sont triangulaires.
L’arrivée de la colonne dans le crâne est carrée, une forme totalement différente des systèmes connus. Leur crâne possède des trous inconnus chez nous, mais pas de trous auriculaires.
Les côtes sont typiques de celles des dinosaures. Toutes ces espèces ont comme caractéristique commune d’avoir des implants métalliques, certains décoratifs, d’autres semblant être des prothèses (de hanche notamment) et d’autres sont incrustés dans les os. Celui incrusté se trouve dans le sternum, et semble protéger un organe inconnu chez nous.

On détecte des scolioses, des lésions vertébrales. Leur posture et leur centre de gravité est aussi unique.
Les mains à trois doigts montrent clairement les vaisseaux, les tendons et les ligaments.
L’avant bras n’a qu’un os, comme la jambe sous le genou.

La conservation exceptionnelle de toutes ces momies et parties de corps est due à leur immersion dans une poudre de diatomée.

Le but de la conférence est de faire voter une loi pour protéger ces momies.
Le gouvernement péruvien siègeait la conférence

Plus d’information sur Gaia, NureaTV ou la page de Thierry Jamin

source facebook  Alain Hubrecht partagé par Nathalie

Note : je précise que ceci n’est pas un canular. j’ai suivit toute l’histoire depuis le début, il y a eu des tests fait par différents labos distincts, dans différents endroits du monde, cela a pris très longtemps, je dirais plus d’un an si mes souvenirs sont bons peut être même plus.Pour avoir maintenant tous les résultats et pouvoir confronter ceux des différents labos. Il y a eu beaucoup de détracteurs concernant ces momies, mais les résultats sont bien là, elles ne sont pas humaines !, datent de 600, 1500 et 6000 ans et ont des implants métaliques dans le corps !
Ce qui boulverse tout ce que nous croyons savoir sur l’histoire humaine et qui corrobore beaucoup d’articles de ce site 😉