Flammes jumelles 2 : prise de conscience, l’éveil

flamme3

Au bout de presque un an de cette relation assez chaotique mais qui prenait à mes yeux une importance démesurée. Je rappelle au passage que ma flamme jumelle n’est pas disponible et habite en famille à quelques pâtés de maison de chez moi.
J’ai pris la décision de couper court, prenant comme prétexte une dispute ressemblant assez à une crise de jalousie de sa part. J’ai décidé de ne plus lui parler et d’arrêter de le voir, je lui ai trouvé tout un tas de défauts en plus d’être possessif et jaloux et pas libre !  Allons- bon je ne vais pas m’accrocher à un mec comme ça, des hommes il y en a plein et bien mieux que ça ! et surtout beaucoup plus célibataires ! Comme j’étais furax de la réaction qu’il avait eu, j’ai bien tenu…un mois sans y penser … ou presque…puis j’ai essayé de courir après un autre lièvre ce qui a occupé mon esprit un mois de plus…

Ne croyez pas que je n’y pensais plus du tout, mais j’essayais de me donner toutes les raisons  de le fuir et de le détester…
bizarre car je n’ai jamais aimé autant quelqu’un que j’essayais de détester ! Puis généralement je n’essaie pas de détester les gens, j’y arrive très bien ! lol

Le fait est, qu’au bout de 3 mois je ne lui en voulais plus du tout, qu’il me manquait comme personne ne m’a jamais manqué! et malgré mon ego qui me disait « ne fait pas ça » j’ai fini par lui écrire un mot lui disant que je lui pardonnais, espérant sans doute un signe de sa part…mais rien…

Presque 6 mois après cette rupture je lui ai écrit un long courrier, où je me rend compte à présent, y avoir mis pratiquement toute la définition des flammes jumelles sans jamais en avoir entendu parlé ! je lui ai expliqué les sentiments que j’avais pour lui et cette connexion que je sens depuis le début et ses émotions que je ressens tellement fortement, en lui disant que la dispute n’était qu’une excuse pour prendre mes distances compte tenu de sa situation…mais qu’il me manquait comme personne.

Ne voulant pas que ce courrier tombe en de mauvaises mains, j’ai décidé de lui donner en personne.
Quand je suis rentrée dans son atelier, il n’a pas levé les yeux sur moi (cela faisait 6 mois que je feignais de l’ignorer) mais je sentais cette sérénité que je ressentais auprès de lui comme si on ne c’était jamais quitté, j’ai vite compris qu’il ne faisait que celui qui boude !
Comme je m’étais concentré sur « vas-y courage » une fois entrée je ne savais plus quoi faire, j’ai déposé la lettre sur une table en balbutiant « lis ça » c’est à peu près tout ce que j’étais en mesure de dire. lol
Puis au moment de partir, je ne sais pas ce qu’il m’a pris je l’ai attrapé par le cou, comme il est grand je ne pouvais que l’embrasser dans le cou lol. Dès que je me suis approchée de lui je l’ai senti boudeur mais comme un enfant qui boude pour faire style mais ne vous en veut pas vraiment, et au fur et à mesure que j’approchais ma tête près de la sienne je sentais toutes ses émotions qui m’arrivaient par vagues, mais d’une netteté surprenante!
D’abord j’ai senti la bouderie s’envoler, laissant la place à une tristesse intense. Soudain c’est comme si ça me sautait au visage je ressentais toute la peine qu’il  avait eu de notre séparation depuis 6 mois, c’était tellement intense que ça me faisait mal, je m’en voulais de lui avoir fait si mal !
Puis quand j’ai posé mes lèvres sur son cou j’ai senti la peine partir, j’ai senti que tout était pardonné et alors une tendresse immense est arrivée et m’a totalement enveloppée j’ai su à ce moment que j’étais connecté directement à son âme. Jamais je n’aurais cru cet homme-là (c’est un mec un vrai lol) capable d’une tendresse pareille ! Juste après j’ai ressenti un amour profond, mais quelque chose que je n’ai jamais senti de ma vie, ce n’était pas une passion ou un amour d’homme pour une femme,  c’était quelque chose de beaucoup plus stable, une sorte d’amour qui n’a rien de terrestre, un mélange entre l’amour qu’on peut avoir pour ses parents ou pour un enfant ou pour un amis ou pour sa femme, c’est un amour qui englobe TOUT, qui est à la fois beaucoup plus serein qu’un amour « amoureux »  ou qu’une passion et en même temps d’une immensité sans fin. Au même moment je l’ai senti s’abandonner totalement à moi et imperceptiblement  se rapprocher de moi, quand à moi j’avais l’impression de tomber au coeur de cet amour immense et sans fin comme si je tombais dans un puit. Quand j’ai senti comme si quelque chose me tirait en arrière. Instinctivement j’ai senti que ce n’était pas le moment et qu’il fallait que je parte.
Je n’ai pas dit un mot j’ai tourné les talons et je suis partie…

et oui je sais vous vous attendiez à autre chose hein !

Abonnez-vous à ma playlist pour suivre mes vidéos de flammes jumelles cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *