Le non-attachement

Principe: Agir de manière constructive sans attachement.

castles-616573_640Le Bouddha a identifié l’attachement comme l’une des principals causes de la souffrance humaine et du non-attachement affirmé en tant que grand libérateur.
Le non-attachement nous permet de nous concentrer sur la joie et la satisfaction de faire quelque chose de constructif et utile au mieux de nos capacités, sans souci excessif des résultats.

Grâce au non-attachement, nous nous concentrons davantage sur le processus plutôt que le résultat, et évitons de faire  que notre bonheur dépende du résultat de nos actions. Le Non-attachement nous aide à faire confiance au processus de la vie et libère nos énergies de tout souci.
L’un des aspects les plus difficiles de la pratique du non-attachement est de reconnaître la nature destructive de l’attachement dans ses nombreuses formes et se résoudre à le surmonter. Nous sommes souvent obligés voir que nous ne reconnaissons pas l’influence négative sur nos vies, des objets de nos attachements. Nos attachements déforment notre capacité à voir le monde clairement et interférent avec notre capacité à agir intelligemment. Les attachements sont souvent inconscients et nous devons les découvrir avant que nous puissions les libérer.

Si nous agissons d’une certaine manière pour aboutir à un certain résultat,rendant notre bonheur dépendant de ce résultat, nous pouvons nous préparer au malheur parce que nous ne pouvons pas
contrôler complètement notre vie et les circonstances. D’autre part, si nous faisons en sorte que notre bonheur dépende de faire de notre mieux dans toute situation, sans prédéterminer ce que cela pourrait être mieux, nous pouvons profiter d’un résultat bénéfique ou accepter un résultat moins favorable, sans éprouver de malheur ou deception. Quand nous sommes non-attachés, nos actions sont libres de se dérouler de la meilleure façon possible et nous pouvons accepter ce qui se passe plus facilement.
Si nous nous accrochons à nos actions, nous avons tendance à ramener leur énergie à nous et limiter leur efficacité.

Par le non-attachement, nous pouvons abandonner les relations qui ne sont ni mutuellement bénéfiques ni constructives, en nous libérant. Le processus de non-attachement est un continuum qui commence à un état de conscience très limité dans lequel notre sens de réalisation dépend presque totalement de la satisfaction de nos besoins et désirs, à travers un État où nous préférons avoir certains résultats. Mais peut également profiter du processus de recherche d’objectifs sans souci excessif des résultats.

key-3087900_640

Pouvoir:
Nous pouvons avoir tout ce dont nous avons besoin. Il est paradoxal que lorsque nous ne sommes plus attachés à personne ou quoi que ce soit d’une manière étroite , nous pouvons avoir
tout ce dont nous avons besoin pour atteindre nos objectifs et réaliser notre objectif de vie
C’est peut-être ce à quoi Jésus faisait référence dans la Bible quand il a dit: « Cherchez d’abord son royaume et sa justice; et toutes ces choses vous seront ajoutées. »
Nous pourrions même trouver que ce que nous obtenons de la vie est plus que ce que nous attendions.
Les Yoga Sutras de Patanjali, déclarent: «lorsque l’abstention du vol est parfaite, le yogi peut avoir ce qu’il désire. « (Dans ce cas, le mot » vol  » signifie la convoitise, ou l’attachement.)

Le. Non-attachement n’est pas un manque d’intérêt pour les autres, mais plutôt un sentiment plus profond et une préoccupation plus authentique qui dépasse nos propres souhaits et
désirs et se rapporte à la vie du point de vue supérieur de l’âme.
À travers le non-attachement, nous pouvons regarder la vie d’une perspective temporelle plus prolongée, réalisant que tout ce que nous avons travaillé, viendra finalement à nous sous le fonctionnement de la loi de compensation,(loi d’attraction) ou karma, sans qu’il soit nécessaire de se préoccuper indûment de notre partie.

Le non-attachement procure un sens de la perspective, favorise le désintéressement et l’objectivité psychologique, et aide à prévenir l’utilisation abusive de tout pouvoir que nous pourrions développer à la suite d’intenses effort spirituel. Certains sur le chemin spirituel ont été dépassés et emporté par l’inflation personnelle qui peut être amené par le développement des pouvoirs spirituels. Ils sont devenus les victimes malheureuses des pouvoirs, mêmes qu’ils ont travaillé pour les atteindre.

extrait de  » bridge to superconsciousness  » de Rick Prater (livre en anglais uniquement) traduction Nathalie

love-castle-1802029_640Note de Nathalie : le non attachement va de paire avec le lâcher-prise, j’en avait déjà parlé dans l’article ici, Il me semble qu’avec les changements actuels, il est important de bien comprendre ce processus, cela va aussi de paire avec la loi d’attraction, j’ai même envie de dire que c’est la base de la loi d’attraction : ne pas être attaché au résultat, souhaiter quelque chose de façon claire et stable mais sans être attaché au résultat car on a une foi sans faille (vous avez déjà entendu cela quelque part ? lol) en l’univers (la source créatrice) que l’on obtiendra ce que l’on veut ou mieux, le mieux peut être quelque chose de totalement différent de ce auquel on s’attend. Par exemple vous voulez acheter une maison mais un acheteur fait une offre plus intéressante et celle-ci vous passe sous le nez. si vous étiez attaché au résultat cela peut engendrer frustration, déception etc… vous allez vous dire « je n’a jamais ce que je veux, la vie est injuste » etc… mais n’oubliez pas que la loi d’attraction vous donne ce sur quoi vous vous focalisez le plus, donc si vous pensez cela vous obtiendrez encore plus de déception, frustration…
Si vous n’êtes pas attaché au résultat, que vous lâchez prise totalement, vous savez déjà que si vous n’avez pas obtenu cela c’est qu’il y a quelque chose de bien mieux qui vous attend ailleurs. Cela est valable pour les relations ou n’importe quoi d’autre.
Cela est valable aussi pour l’événement, je pense que s’il avait eu lieu en 2012, cela aurait été le chao, simplement car l’humanité n’était pas prête, des millions de gens se sont éveillés depuis, les choses vont se faire sans doute de façon beaucoup plus fluide.

Quand j’étais petite, mes proches m’ont souvent reproché, d’être nonchalante, de ne jamais m’inquiéter, de me laisser vivre, de ne pas stresser… cela m’a toujours été dit à la façon d’un reproche. Je me rend compte maintenant, au contraire, que cela est une grande qualité. Je réagis aux événements du mieux que je peux, mais une fois que j’ai agis, je classe le dossier en me disant qu’il arrivera le mieux qu’il puisse m’arriver de toutes façons. je n’y pense plus et cela m’occasionne donc aucun stress.  En réalité j’ai toujours obtenu dans ma vie ce que je voulais ou mieux, même si la vie ne m’a pas fait de cadeau, mais chaque épreuve était un cadeau car j’en su en tirer chaque leçon. Je constate qu’aujourd’hui les choses s’accélèrent. Nous sommes des créateurs et cela devient de plus en plus évident. Parfois et de plus en plus souvent, il me suffit juste de penser à quelque chose et cela arrive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.