Ce n’est pas moi c’est toi !

argument-238529_640Vous avez certainement eu, vous aussi, ce genre de dispute où chacun  reproche à l’autre d’avoir commencé la dispute ou de continuer à l’entretenir.
Cela ne m’était pas arrivé depuis au moins 30 ans. Hier alors que je discutais avec quelqu’un que je venais de rencontrer sur le net, il a suffit d’un mot mal interprété pour que la personne « monte sur ses grands chevaux ».  Comme je le fais à chaque fois, je répond en commençant ma phrase par « tu as raison » et en finissant par les implications que cela a. Ce qui normalement clos la conversation. Mais cela n’a pas été le cas et je me suis vite rendue compte que cette personne passait son temps a reprocher aux autres ses propres faiblesses sans jamais se remettre en question. Je m’en était déjà rendue compte la veille à propos d’autres personnes dont il parlait, qui était toujours en faute, d’après lui, mais à aucun moment il se demandait ce qui clochait chez lui.  Il passait son temps à se demander ce qui clochait chez les autres leur trouvant alors tout un tas d’excuses ou de défauts.

Bref je pense que tout le monde voit le genre de personnage et de discussion dont je fais allusion. lol

J’ai donc coupé court la communication, car il ne sert à rien à tergiverser avec une personne qui ne se remet jamais en cause.

Ce matin alors que je remerciais l’univers de m’avoir envoyé cette expérience qui m’a replongé dans mon passé, 30 ans en arrière, et me montrait à quel point mon évolution était sur la bonne voie, celle de l’évolution qui consiste à faire taire son égo et à chercher les erreurs en soi plutôt que dans les autres.

Justement je rebondi sur cette phrase « chercher les erreurs en soi plutôt que dans les autres » car je me demandais comment peut-on aider ce genre de personne qui à aucun moment ne se remet en cause et cette phrase m’est venue « chercher les erreurs en soi plutôt que dans les autres » cela m’a fait penser à l’ho oponopono, donc j’avais lu des livres,  il y a pas mal de temps. Mais dun coup ça m’a fait « tilt » je crois que je n’avais pas bien compris la teneur de ces livres.

man-399973_640Je suis tombée dernièrement sur une sorte de conte, dont j’ai retenu une phrase. Je n’ai pas vraiment accroché sur le moment mais là d’un coup, tout s’éclaire. Je n’arrête pas de dire que nous ne faisons qu’un. Mais il est vrai que pour nous dans notre monde 3D, nous avons beaucoup de mal à intégrer ce concept. Et dans ce conte il y avait le créateur qui disait à la personne, que dans tout l’univers il n’y a que 2 personnes :TOI et MOI (le créateur).
TOI c’est toi, moi, lui, elle, eux car nous sommes aujourd’hui des entités séparées mais notre évolution nous mènera irrémédiablement à fusionner et à ne former plus qu’un de nouveau. Nous formons un tout, nous ne sommes que des l’énergies mais entre cette énergie il n’y a pas de vide il y a encore de l’énergie et tout cela ne forme qu’un, il n’y a qu’une énergie. En réalité je pense que la phrase du conte n’est même pas vraiment juste car il n’y a qu’une seule personne dans l’univers car au final, car nous sommes tous aussi une partie du créateur. Nous sommes UN, je ne sais pas pourquoi mais vu de cette façon, pour moi cela a pris tout son sens.

L’ho oponopono ne fonctionne pas parce que nous allons répéter un millier de fois « je suis désolé, pardon, merci, je t’aime », mais il fonctionne seulement à partir du moment où nous avons pris conscience que nous sommes UN et qu’à se titre pour aider « les autres » il suffit simplement de plonger en nous et de nous aider nous.

Comment peut on faire ?

En nous soignant nous même, en faisant disparaitre au mieux notre égo, c’est là où le précepte des 4 accords toltèques qui dit « N’en faites pas une affaire personnelle » entre en jeu, couper court à une conversation qui tourne au vinaigre en disant à la personne qu’elle a raison est la meilleure chose à faire.
Comprenez qu’en disant cela vous n’êtes pas en train de mentir ou d’être contre vos opinions, vous êtes simplement en train de dire à cette personne que par rapport à sa façon d’appréhender les choses elle a sûrement raison. Si la personne ne voit qu’une facette du diamant et pense que c’est la seule  facette nous ne pouvons pas lui en vouloir. c’est sa façon de voir les chose et sa façon est de ne voir que cette facette, vu sous cet angle, de son point de vue , elle a alors parfaitement raison.

L’autre chose est d’au lieu de chercher à sauver le monde par des discussions souvent stériles, des groupes, des manifestations ect … chercher à incarner le monde que nous voulons voir, faire briller sa propre lumière et ne se concentrer que sur cela.
Comprenez qu’une lumière qui brille c’est une partie de l’autre qui se met à briller. Il n’y a qu’en incarnant nous même le changement que l’on veut voir dans ce monde, qu’en étant soi même la lumière de cette humanité que nous arriverons à nous élever tous ensemble car nous ne sommes qu’UN.
Il ne sert à rien de reprocher à l’autre de ne pas se remettre en question car s’il ne le comprend pas de lui même il ne fera pas la démarche de changer. C’est nous qui devons évoluer pour le faire évoluer.
Chaque jour je me demande qu’est ce que je peux faire aujourd’hui pour faire briller ma lumière? qu’est ce qui va me mettre dans de bonnes vibrations? on a l’impression que c’est rien, mais en même temps c’est tout, car c’est la seule chose qui changera le monde et qui fera évoluer l’humanité.

smartphone-1445489_640Les gens créent des groupes, des communautés avec un but commun, cela semble aller dans le bons sens, mais parallèlement à cela ils veulent éliminer de ces groupes tous les gens qui ne rentrent pas dans leur façon de voir les choses. Cela ne peut pas fonctionner car en faisant cela on ne fait qu’éliminer une partie de soi.

Il faut plonger dans soi en se demandant qu’est qui me plait pas chez ses gens là et en le corrigeant en soi. A propos de l’ho oponopono, pour ceux qui connaissent pas, c’est un médecin qui a soigné toute une aile de malades mental sans jamais voir ses patients. Le soucis étant qu’on a retenu de l’histoire qui se répète en lui même « désolé, pardon, merci je t’aime », mais on a oublié la partie la plus importante, qu’il dit bien dans le livre (voir le livre zero limite)  : à chaque fois il s’est demandé qu’est ce qui ne va pas en moi pour que cette personne soit comme cela, qu’est ce que je peux changer en moi ? la clé est là, le « désolé, pardon, merci je t’aime » n’est que la conclusion pour achever son travail intérieur. Mais la vraie clé est le travail que le docteur faisait sur lui même à chaque fois. Répéter « désolé, pardon, merci je t’aime » est quelque chose de totalement stérile sans le travails ur soi fait en amont.

Attention qu’il ne faut pas tomber dans le « ouh là là c’est de ma faute » et culpabiliser car là encore en jetant la faute sur vous tout comme vous le feriez en la rejetant sur l’autre, c’est être dans l’égo.
Bien sûr, s’imaginer que nous ne faisons qu’un avec toutes les entités de l’univers et le créateur, peut être trop grand et difficile.
Mais si nous ramenons cela à l’échelle d’un corps, imaginons que nous avons une cellule malade dans notre corps. Nous ne nous disons pas « c’est de sa faute » ou « c’est de ma faute » nous cherchons simplement à identifier son trouble et à le guérir au mieux.

Comment identifier le trouble de la personne ?

Dans le cas dont je vous parle, d’une personne qui ne se remet pas en question, il suffit d’écouter ce qu’elle vous reproche ! c’est une sorte de miroir, l’autre(vous) ne sert que de bouc émissaire, car elle reproche à l’autre ses propres faiblesses.
Dans le cas de la personne avec qui j’ai eu cette altercation je sais qu’il me faut travailler sur l’acceptation de l’autre et de soi. Biensûre que moi j’ai déjà travaillé là dessus. Mais cette personne qui est une partie de moi m’a montré qu’il reste des zones d’ombres à travailler en moi.

Voilà j’ai fait de mon mieux pour vous faire comprendre ce concept, très important, car nous allons vers un monde d’unité et tôt ou tard vers la réunification de toutes nos consciences. Plus tôt nous comprendrons cela, plus vite nous évoluerons.

Namasté
Nathalie

Vous pouvez partager ce texte en donnant la source : loi-attraction.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *