Archives de tags | développement personnel

10 erreurs à éviter lors de la poursuite de votre rêve

man-2037255_640Nous rêvons pour nous donner l’espoir. Arrêter de rêver, eh bien, c’est comme dire que vous ne pourrez jamais changer votre destinée. « ~ Amy Tan

Poursuivre ses rêves …

Vous souhaiteriez que cela se face en douceur  n’est ce pas ?

Les torsions et les courbes que vous avez rencontrées peuvent vous avoir laissé plein de pensées négatives et vous ont fait douter de votre capacité à réussir.

En fait, vous acceptez peut-être votre situation comme un destin et un règlement de karma.

Mais n’abandonnez pas encore!

Pour garder vos rêves en vie, vous devez éviter de faire certaines fautes. Vous devez vous rendre compte que vous êtes le pilote, et vous pouvez prendre en charge vos rêves et voler à des endroits où vous n’êtes jamais allé.

Continuer la lecture

Attention : grave épidémie sans vaccin, encore plus dangereux que le H1N1 !

woman-570883_640

Une épidémie mondiale est en train de se propager à une allure vertigineuse.
l’OMB (Organisation Mondiale du Bien-Etre) prévoit que des milliards d’individus seront contaminés dans les dix ans à venir.

Voici les symptômes de cette grave épidémie sans vaccin :

Continuer la lecture

L’Ère Nouvelle a commencé !

Un Monde Nouveau se déploie en Vous et tout autour de Vous, il a commencé !|

Une Terre Nouvelle est en cours d’émergence.
Et l’ancienne, la réalité de la vieille Terre, comme vous le voyez, est en cours d’effondrement.
Il vous est possible de voir cela chaque jour aux actualités, dans les évènements qui se produisent à l’échelle globale, et aussi à l’échelle individuelle, chez les gens de votre entourage qui sont en crise.
Ils sont prisonniers de désastres personnels, de soucis financiers, relationnels, ou de santé, apparemment dus à des circonstances qui les dépassent.
Tous ces évènements servent de catalyseurs, d’appels à s’éveiller, qui vous forcent à aller au fond de vous-mêmes et à commencer à chercher ce qui est réellement là.
Qu’y trouvez-vous ?
Quelles sont vos racines réelles et quelle solidité avez-vous ?
Quelle sécurité y a-t-il qui vous appartient en propre, et qui est indépendante de ce qui vous arrive du monde extérieur ?
Trouvez-vous une base solide à l’intérieur de vous, ou avez-vous l’impression de tomber dans un puits sans fond d’incertitude, de peur et de désespoir ?

Continuer la lecture

La simple Vérité, c’est que vous êtes l’Amour

heart-1192662_640Pour nous qui sommes en train d’ascensionner – alors que nous nous éloignons de la pensée linéaire et que nous passons davantage à un ressenti non linéaire – nous pouvons nous sentir un peu perdus. Nous pouvons nous sentir perdus parce que nous avons laissé partir beaucoup de l’ancien, et être dans le Nouveau n’a tout simplement pas les mêmes ‘pièges’ que la 3D. Si chacun d’entre nous peut rester calme et honorer son intégrité, nous nous sentirons plus en sécurité. Je suggère de ne pas suivre quiconque mais plutôt d’honorer notre propre chemin. Alors que nous le faisons, nous ne retournons pas en arrière, et nous allons de l’avant.

Suivez votre propre Guidance, même si vous avez l’impression que personne ne vous comprend. Lorsque nous lâchons-prise, il se peut que personne ne s’en soucie ni ne nous comprenne et c’est très bien. Continuez à honorer votre propre chemin. Rappelez-vous que tout est aligné à la Volonté Divine. Votre vision est celle de personne d’autre que vous-même. Soyez ferme dans votre Intégrité, peu importe ce que l’on vous dit ou ne dit pas / fait pas.

Il est agréable d’appartenir à un groupe qui partage ‘la même vision’, car ensuite nous pouvons dire: «Vous voyez? je ne suis pas bizarre, ce qui se dit ici correspond à ce que je vis ». Et cependant, si vous regardez d’un peu plus près, vous pouvez vous rendre compte que vous n’appartenez pas vraiment à un groupe de ‘pensées similaires’. Vous appartenez à une famille beaucoup plus vaste qui n’est peut-être pas sur Terre (celle avec un lien du cœur similaire). Vous pourriez même vous reprocher de ne pas vous reconnaître dans un groupe ou avec quiconque. Pourtant, c’est parfait; vous êtes exactement là où vous devez être – que ce soit dans un groupe ou non. L’une des nombreuses illusions qu’il nous est demandé de laisser aller, c’est que nous devons trouver notre ‘tribu’ ou appartenir à un groupe particulier. Laissez aller votre besoin d’être accepté, de vous aligner à des points de vue populaires ou simplement au besoin d’appartenir à quelque chose. Libérez-vous pour être plus qui vous êtes.

Jetons un coup d’œil sur tout ce qu’on vous demande de laisser partirles étiquettes, les religions / les vacances instaurées par l’homme, la pensée linéaire, le temps, suivre la foule et tout ce que vous utilisez pour vous décrire … et plus encore! On vous demande de laisser tomber l’énergie de victime – c‘est-à-dire que tout vous arrive. Intégrez plutôt vraiment la Vérité que vous créez tout dans votre vie. Non pas comme une punition ou une récompense, mais pour les messages qui sont dans le Cœur de tous les événements de votre vie. Les messages les plus profonds vous guident car ils viennent de votre âme, votre vous le plus vrai. L’Âme n’a pas d’illusions, pas d’attachements ni de besoins car la seule chose que désire vraiment l’Âme, c’est d’être fusionnée avec vous dans l’Unité afin que vous exprimiez l’Âme mentalement, physiquement et grâce au ressenti. Tout ce que l’Âme désire, c’est que vous soyez complètement et entièrement aligné à Cela.

Lorsque vous lâchez tout ce que la 3D a programmé en vous, et que vous avez accepté et que vous créez pour votre plus haute évolution, que reste-t-il? Rien… rien. Vous êtes libre alors d’être complètement l’Âme. L’Âme est la Source. L’Âme est pure. L’Âme est détachée de tout ce que vous choisissez pour vous-même. L’Âme n’a pas de plan pour vous. Les plans font partie de l’ancien et viennent de l’ego séparé. En tant qu’Âme, vous êtes fluide, vous honorez la Guidance de l’Âme, ce qui vous aligne encore plus et vous aide à être de plus en plus L’Amour, L’Amour Source / L’Amour Divin. Cela permet de simplifier. Vous trouverez de plus en plus de choses à laisser partir.

rose-123890_640Pour moi, j’ai laissé partir beaucoup de choses et pourtant je sais qu’il y a encore plus à laisser aller. Chaque lâcher-prise ouvre un espace en moi qui est toujours rempli d’Amour par la suite. Puis, il y a un autre lâcher-prise et encore un autre. Tout se passe lorsque vous êtes prêt, donc ce qui aide, c’est d’en avoir le désir et d’être fluide avec ce qui se présente à vous à chaque instant. Être fluide, c’est de ne pas résister. La résistance provoque des souffrances et des perturbations. Vous ne pouvez pas dire: « Je ferai ceci, mais je ne ferai sûrement pas cela! ».

Je ne peux pas vous guider, car vous êtes votre propre guide. Je ne peux pas vous apprendre, car vous êtes votre propre enseignant. Je ne peux pas vous soigner, car vous êtes votre propre guérisseur. Je ne peux pas vous dire comment être, je ne peux que partager ce que l’Âme partage avec moi. Vous devez arriver à tout par vous-même, lorsque votre moment est venu. Vous ne pouvez pas vous comparer à quelqu’un d’autre, car chacun d’entre nous est sur son propre chemin unique de Conscience. Vous voudrez peut-être savoir, pourquoi, comment, où et qui, mais ce sont des questions obsessionnelles de l’ego séparé. Vous ne devez pas chercher à comprendre, car il y a une grande connaissance en vous. Tout ce qu’il faut faire, c’est d’engager votre cœur grâce à la méditation, puis de vivre cette Vérité. Soyez conscient à chaque instant, car vous ne trouverez pas la Vérité en recherchant obsessionnellement de plus en plus d’informations. Vous n’avez plus besoin d’informations. Si vous invitez votre Âme et que vous l’écoutez, vous aurez tout ce dont vous avez besoin pour évoluer.

Dans un corps humain, nous aimons les distractions, que ce soit en regardant la T.V, en lisant les écrits des autres ou en vérifiant les dernières tendances astrologiques ou toute autre chose qui détourne votre attention.

Pouvez-vous laisser aller cette obsession à vous distraire? Pouvez-vous intégrer les informations que vous recevez, de sorte que vous les vivez? Pouvez-vous être dans le Moment? Pouvez-vous observer sans avoir le besoin de savoir pourquoi ou comment ou de juger quelque chose? Je sais que vous pouvez, mais allez-vous le faire? Vous identifiez-vous dans le fait d’être humain? Si oui, est-ce que vous ne croyez pas véritablement que vous êtes pure Lumière? Qui êtes-vous? Vous êtes-vous déjà demandé « Qui suis-je? ». Recevez-vous une réponse?

La simple Vérité, c’est que vous êtes l’Amour. Il n’y a pas d’explication au-delà de cela. Notre travail est alors de le savoir implicitement et explicitement sans « oui, mais … » Est-ce que ça peut-être aussi simple? Oui!

Kara Schallock traduction Marinette Lépine  https://translightml.wordpress.com

frise

Guérissez, Libérez-vous & Trouvez Enfin L’AMOUR !

La Révolution de la Thérapie Quantique des Profondeurs à Distance
par les Fréquences d’Amour du Son, de la Couleur et de la Géométrie Sacrée

La nouvelle Médecine Quantique de l’Âme et du Corps

Si vous vous sentez pesant et chargé énergétiquement,

Si vous vous sentez quelque peu « éteint »  et fatigué

Si votre moral est souvent plutôt bas

Si vous éprouvez souvent un sentiment de solitude dans votre  vie…

Alors il est temps de Rééquilibrer vos Chakras
afin de retrouver votre Bien-être et votre Santé

Ce Programme de Soins Quantiques Est fait pour Vous !

cliquez ici

3 règles pour une Parole Sensée !

Notre destin se détermine par notre langage !|

« Au commencement était le Verbe,
et le Verbe était en Dieu, et le Verbe était Dieu. […]
Et le Verbe s’est fait chair. […] »

Évangile selon Saint Jean 1:1 ; 1:14

Votre vie est à l’image de votre langage !

Pratiquement toute personne qui s’intéresse au yoga, à la psychologie et la philosophie orientale connaît le nom du sage Patanjali et son traité monumental sur le yoga : les « Yoga Sutras ».
Mais presque personne ne sait qu’il a également écrit des ouvrages, non moins remarquables, sur le langage et lamédecine : « Patanjala-bhasya » et « Charaka ».
Patanjala-bhasya, qui complète la grammaire de Panini, enseigne comment parler et construire correctement son langage.

Toute personne cherchant la perfection dans la vie devrait devenir :
– premièrement, un médecin soignant son propre corps ;
– deuxièmement un spécialiste du langage faisant attention à sa propre parole ;
– troisièmement, un philosophe purifiant sa conscience et atteignant la Vérité Absolue.

La vie d’une telle personne ne connaît pas les souffrances physiques, la passivité dans le développement personnel, l’incohérence dans la parole. C’est exactement ce genre de personne que Patanjali appelle un Yogi.
Quels que soient le type de yoga ou de pratique spirituelle qu’il suit, tout ce qui a été exposé plus haut le concerne complètement.
La parole possède une très grande force énergétique.
Les spécialistes qui ont des capacités extra-sensorielles disent que les personnes qui ont un langage grossier ou insultant, ont une tache noire sur le corps subtil qui peut se transformer en maladie.

 La parole est une manifestation du Prana !


L’Ayurveda enseigne que la parole est une manifestation du prana (énergie vitale).
Le prana est le pouvoir de vie, l’énergie universelle.
Plus une personne a de prana, plus elle réussit, est charismatique, en bonne santé et harmonieuse.
Le prana s’épuise d’abord quand la personne parle, surtout quand elle critique, juge, se plaint ou parle grossièrement.
Les personnes les plus épanouies sont celles qui parlent agréablement et peuvent contrôler leur langage.
La Bhagavad Gita dit que l’art de la parole contenue c’est la capacité à dire la vérité avec des mots agréables.
Les personnes qui parlent grossièrement occupent les places les plus basses dans toutes les hiérarchies.
Cela affecte fortement à la fois l’économie et la vie spirituelle en général.
En Orient, toute personne qui ne peut pas contrôler son langage de manière élémentaire, est considérée comme un être très primaire même si elle est professeur en Occident.

Notre destin se détermine par notre langage ! 

Il est important de comprendre que lorsqu’une personne critique quelqu’un, elle prends son karma (bagage psychique) négatif et ses mauvais traits de caractère.
C’est ainsi que la loi de cause à effet fonctionne.
Nous prenons également les qualités de la personne que nous admirons.
C’est pourquoi les Védas invitent à toujours parler de l’énergie Divine et des saints.
C’est la voie la plus facile pour acquérir des qualités divines.
En d’autres termes, si vous voulez avoir certaines qualités, vous pouvez simplement lire quelque chose concernant une personne sainte qui a ces qualités, ou en discuter avec quelqu’un.
Il est connu depuis longtemps que nous obtenons les qualités d’une personne à qui nous pensons et par conséquent, dont nous parlons.
C’est pourquoi, même les psychologues occidentaux conseillent de penser et de parler de personnes qui réussissent et sont harmonieuses.
Mais plus nous sommes égoïstes et jaloux, plus il nous est difficile de dire du bien de quelqu’un.
Nous devons apprendre à ne jamais critiquer.

 Celui qui nous critique prend notre mauvais karma et nous donne son bon karma.
Les sages ont toujours affirmé que c’était bien d’être critiqué. Comment la parole est-elle liée à notre destin ?
Le « Mahabharata » dit que si vous programmez ou envisagez de faire quelque chose, il ne faut le dire à personne.
Une fois que vous en avez parlé, la probabilité de réaliser vos projets diminue de 80%, surtout si vous en avez parlé avec une personne jalouse et cupide.
Pourquoi les personnes qui parlent peu et avec conscience réalisent-elles plus de choses ?
Elles ne perdent pas d’énergie.
Une autre règle simple liée à la parole : si nous avons fait quelque chose de bien à quelqu’un et si nous nous en vantons auprès des autres, alors à ce moment-là, nous perdons le karma positif et tous les fruits de notre ferveur, acquis grâce à notre comportement.
Les vantards réussissent peu.
C’est pourquoi nous ne devrions jamais claironner nos réalisations, parce qu’à ce moment-là nous perdons tous les bénéfices que nous venons de gagner.

3 règles pour une Parole Sensée !

La première règle pour parler intelligemment est de compter jusqu’à dix avant de faire une remarque.
Cela peut sembler impossible en pratique ; dans un premier temps, il vous sera difficile de compter jusqu’à trois.
Néanmoins, si vous prenez le temps d’une pause avant de répondre, votre réponse sera plus intelligente.
Car la première chose qui nous vient à l’esprit quand on nous critique ou qu’on nous blâme, est de chercher une excuse et de répondre abruptement.
C’est pourquoi nous devrions apprendre à réfléchir 5-10 secondes avant de répondre.
De plus, cela permet de calmer le surcroît d’intensité émotionnelle.
Une personne qui pratique la retenue parle très peu, mais pèse ses pensées.

La deuxième règle est de ne pas aller dans les extrêmes.
« Dieu se montre dans les choses ordinaires, et le diable dans les extrêmes ».
On ne devrait pas jurer : « Je serai muet comme une carpe ».
Une telle promesse, surtout si vous êtes de nature extravertie, ne peut vous faire que du tort.
Si votre nature vous conduit à parler beaucoup, alors faites le de façon à ce que cela soit profitable à ceux qui vous écoutent.
Donc, soyez ouverts et aimables et, surtout, vivez consciemment.

La troisième règle importante est d’éviter de se plaindre.
Le premier pas vers l’Amour est la Gratitude.
Peu de gens remercient dans ce monde.
En général, tout le monde se plaint, que ce soit explicitement ou non.
Mais il est important de se rappeler que si nous ne remercions pas, tôt ou tard nous critiquerons, nous nous plaindrons, sans forcément en être conscient.
Dès que nous nous plaignons, notre centre énergétique du cœur (Anahata chakra) se bloque.
Les plaintes les plus fréquentes concernent la malchance, nos proches, le destin, l’insatisfaction à l’égard de soi-même et du monde.
Les plaintes ne s’expriment pas seulement dans les mots, mais tout d’abord, dans les pensées, l’intonation, le style d’expression orale, et l’attitude par rapport à la vie.
Chaque situation nous est donnée pour travailler sur nous-mêmes.
Moins nous sommes harmonieux, plus nous sommes tendus et plus dures seront nos leçons de vie.
Mais dès que nous acceptons la situation, la détente se produit et, par conséquent la solution arrive rapidement.
Si on nous donne une épreuve à dépasser, cela signifie que nous pouvons le faire.
L’Univers ne donne jamais d’épreuves au-delà de nos capacités.
Au lieu de nous plaindre, nous devons prendre l’habitude de remercier.

Extrait du livre de Rami Blekt « Aimer sans conditions pour vivre heureux. Les secrets d’un Maître de la sagesse orientale »  Source : http://yoga-et-vedas.com/ 

frise

COURS DE YOGA PERSONNALISÉS, VARIÉS ET DE DIFFÉRENTES DURÉES

  • Plus de 100 cours de Yoga en vidéo haute définition (HD)
  • De tout niveau, du débutant à l’expert
  • Choisissez la durée de votre entrainement. Sessions de de 10  à 70 minutes
  • Explications simples, détaillées et faciles à suive
  • Un choix de 50 musiques de fond

cours de yoga en ligne

Plus besoin de vous déplacer pour suivre des cours de yoga ! 

SUIVEZ DES COURS DE YOGA DE CHEZ VOUS, 24H/24H


J’ai trouvé pour vous ce qui se fait de meilleur sur le net !

CLIQUEZ ICI

Reprenez le pouvoir !

candle-1281245_640Valorisez-vous. Voilà quelque chose de très difficile à faire pour certains d’entre vous. Comment pouvez-vous avoir une bonne estime de vous lorsque vous avez l’habitude de ne pas vous valoriser ?

Soit vos paroles vous donnent le sentiment d’être au pouvoir de vous-mêmes, soit elles vous donnent le sentiment d’être impuissant. Ce que nous voulons insuffler en vous, c’est le courage de vivre votre Lumière; ce que nous souhaitons donc surtout mettre en évidence, ce dont nous cherchons à vous convaincre par tous les moyens possibles, c’est que votre monde se forme à partir de vos pensées.

Éliminez de votre vocabulaire les mots devrait et essayer. Si vous deviez débourser un montant d’argent à chaque fois que vous dites ces mots, vous seriez gravement endettés. Vous accumuleriez une dette de perte de capacité et d’impuissance. Le mot devrait implique que vous fonctionnez sous la tutelle de quelqu’un d’autre. Nous aimerions vous rappeler que vous êtes souverains sur vous-mêmes.
Lorsque quelqu’un essaie de publier un bulletin d’information ou essaie de changer un comportement, il risque de devoir essayer jusqu’à la fin de ses jours. Essayer n’est pas faire. Quand vous utilisez le mot essayer, vous n’accomplissez rien parce qu’essayer ce n’est qu’une excuse pour ne rien faire: «J’ai essayé de le faire. J’ai essayé. J’ai essayé.» Dans votre propre vie, utilisez les mots, «je crée», «je fais», «je manifeste», «j’ai l’intention» et «j’accomplis». Oubliez le «j’essaie».

Lorsque vous devenez un « faiseur » et que vous êtes capable de manifester ce que vous voulez dans la vie, vous faites de vous un miroir dans lequel bien des gens voudront se voir. Il y a une certaine croyance qui existe voulant qu’il y ait une quantité limitée de chaque chose et que seule telle ou telle personne peut faire ou manifester des choses. Lorsque vous commencez à montrer que vous pouvez infléchir les lois de la réalité, il peut alors arriver que d’autres personnes n’aiment pas cela, car elles pensent que vous avez quelque chose qu’elles veulent et qu’elles ne peuvent avoir à moins que vous ne l’ayez plus.

Si vous vous placez derrière les autres et que vous avez peur d’avoir ce que les autres n’ont pas parce que vous pensez qu’il n’y en a pas assez, vous ne comprenez pas qu’en permettant aux principes divins de travailler en votre corps et de s’ancrer sur la planète vous devenez ainsi un exemple vivant de la Lumière à l’oeuvre. Vous permettez alors au dessein inné de la Lumière de passer à travers votre véhicule et vous devenez un exemple vivant de ce que les autres peuvent faire. Telle est la haute vibration que nous nous proposons de tous vous enseigner. Nous voulons vous faire comprendre qu’il n’y a aucune restriction.

Il n’y a aucune limitation et ceci est valable pour toute la planète. Chaque personne où qu’elle soit sur la planète peut fonctionner en coopération et en tant qu’individu unique dans l’expression de son être. Quels que soient les dons de l’esprit ou du monde matériel qui viennent à vous, ne croyez pas que vous soyez plus chanceux que les autres. Il vous suffit plutôt de comprendre que vous êtes capables de faire fonctionner les principes divins dans votre corps physique et que vous pouvez montrer aux autres comment faire.
Vous pouvez dire: «Écoutez, cela marche. J’ai pu le faire. Vous le pouvez tout autant que moi.»

Nous passons des heures à expliquer au gens qu’il ne faut pas avoir peur de manifester des choses. Chacun de vous a peur parce que vous avez grandi avec une éthique qui dit: «Une chose n’a de la valeur que si vous travaillez pour l’obtenir. Vous ne pouvez obtenir des choses à moins de travailler dur pour les avoir.» Il est impératif pour vous tous d’examiner sérieusement cette idée voulant qu’il faille travailler dur et voir d’où elle provient. Regardez vos parents et le système de croyances qu’ils avaient. Ce dont nous parlons ici, c’est de la naissance d’une conscience qui représente la nouvelle espèce humaine qui apprend comment faire les choses sans effort.

extrait des « messagers de l’aube » -Barbara Marciniak

Pour tous vos rêves : passez simplement votre commande !

woman-1901702_640Lorsque vous allez au restaurant et que vous commandez ce que vous désirez manger, le chef cuisinier le prépare et les serveurs vous l’apportent. Vous commandez votre repas, mais ce n’est pas vous qui le faites. Les cuisiniers, ou l’énergie spirituelle si vous préférez, se débrouillent pour exécuter votre commande; néanmoins, c’est vous qui avez choisi et demandé qu’on vous l’apporte. Pour qu’on vous l’apporte, il faut d’abord que vous alliez au restaurant et que vous le commandiez. C’est donc vous qui en êtes responsable et qui payez pour.

Les choses se passent dans la vie un peu comme dans un restaurant. Apprenez à commander ce que vous voulez dans la vie comme vous le faites dans un restaurant et ensuite attendez en toute confiance qu’on vous l’apporte, puisque vous l’avez commandé. Lorsque vous allez au restaurant, vous ne vous en faites pas avec chaque petit détail de ce qui est proposé sur le menu et vous ne vous demandez pas si vous méritez de l’avoir ou pas. Il est vrai que parfois, vous le faites. Parfois vous dites, «Eh bien, je ne mérite pas d’avoir cela. Ça me coûterait quinze dollars et je peux seulement prendre quelque chose qui coûte sept dollars ou moins.»

La façon dont vous vous comportez au restaurant est une magnifique indication de la façon dont vous agissez dans la vie. C’est un incroyable enseignement que d’arriver à comprendre cela. Lorsque vous allez dans un restaurant, vous contentez-vous simplement de passer votre commande en disant, «Voici ce que je désire», et d’attendre patiemment qu’on vous l’apporte, ou bien est-ce que vous êtes inquiet qu’ils vont tout faire de travers ?
Dès que vous avez donné votre commande, vous mettez-vous à suivre le serveur jusque dans la cuisine en disant: «Oh, ils n’ont probablement pas la bonne sorte de laitue. Ils ne feront probablement pas sauter les oignons juste un peu comme je l’ai demandé, et ils n’auront pas la sorte de champignons que j’ai commandée.»
Non, bien sûr. Vous faites confiance que tout vous sera présenté tel que vous le voulez et vous les laissez aller. Lorsqu’on vous apporte le plat commandé, vous dites: «Merci.» S’il vous manque quelque chose, vous le demandez et puis vous commencez à manger.

Regardez la belle nonchalance divine dont vous faites preuve lorsque vous commandez un repas au restaurant. Voilà de quelle façon il faut commander les choses dans la vie.
Faites-vous une idée claire de ce que vous voulez, commandez-le, et passez à autre chose. Ne passez pas votre temps à faire appel à l’Esprit pour vérifier s’il a bien reçu votre commande ou pour lui donner votre avis sur la façon de la remplir. Vous avez passé votre commande. Ayez confiance qu’elle viendra. Vous êtes le résultat de ce que vous pensez. À défaut d’apprendre autre chose sur cette planète, vous apprendrez à tout le moins que telle est la règle dans cette réalité comme en maintes autres réalités. C’est la pensée qui crée l’expérience. Pourquoi ne pas vous faire un cadeau et commencer à entretenir à votre égard des pensées d’une qualité exceptionnelle, magnifique et inspirante; libérez-vous du besoin d’avoir l’assentiment du reste de la société face à vous.

extrait des « messagers de l’aube » -Barbara Marciniak

 

la plus grande illumination naît des plus grandes catastrophes

psychology-1959758_640N’ayez pas peur de ce que vous créez. Ayez confiance en ce que vous créez.
Demeurez confiants qu’il y a toujours quelque chose à apprendre pour vous là-dedans.
Ne balayez pas vos drames sous le tapis comme s’ils n’étaient que de vieilles saletés horribles et que vous ne voudriez plus jamais les revoir. Finissez-en avec ces drames; cessez de tourner en rond et d’être perdus dedans.
Comprenez cependant que le drame que vous avez eu avec votre mère, votre frère, votre soeur, ou votre conjoint est quelque chose dont vous allez peut-être vous servir dans vingt ans pour parvenir à une toute nouvelle prise de conscience. Considérez donc ces drames de la vie courante comme des dossiers pour vous. Menez-les à terme, résolvez-les du mieux que vous pouvez, faites la paix en vous à leur sujet, acceptez le rôle que vous y avez joué, et laissez-les retourner dans votre conscience pour que vous puissiez en retirer un quelconque enseignement. Acceptez de les voir comme des trésors vivants d’expérience pour vous plutôt que comme des irritants que vous voulez oublier au plus vite. L’émotion est reliée à ces choses et, rappelez-vous, une émotion peut vous ouvrir la porte à d’autres domaines d’activité.

Croyez-vous vraiment ne pouvoir créer votre réalité que dans certains domaines et être impuissants en d’autres ?

Soutenez-vous que vous n’avez aucun contrôle sur certains aspects de votre vie ? Renoncez-vous à ce qui vous appartient naturellement de plein droit parce que la société vous dit que vous ne pouvez l’avoir ? Vous vous rendrez compte que ces événements ne se produisent pas comme ça par pur hasard. Certains de vous croient que vous créez votre propre réalité mais que d’autres ne créent pas la leur — particulièrement les petits bébés à qui toutes sortes de choses arrivent ou les enfants à qui de mauvais traitements sont infligés. Il s’agit d’un concept difficile à saisir pour beaucoup d’entre vous que des enfants en apparence impuissants ou des personnes affamées créent également leur propre réalité. Chaque fois que vous vous laissez prendre au piège de la mentalité de victime, vous faites passer aux gens l’idée qu’ils sont impuissants et vous faites vôtre cette probabilité. Vous devez apprendre à honorer les drames et les leçons des autres personnes. Rendez-vous compte que les journaux ne vont certainement pas vous informer du potentiel de changement qui existe pour l’ensemble des personnes impliquées dans un scénario particulier, car ce n’est pas ainsi qu’ils rapportent et couvrent les choses.

Vous ne comprenez pas les synchronicités sous-jacentes des événements; vos médias ne font état que des soi-disant faits observés et ignorent le riche courant de significations émotionnelles qui accompagne les drames humains et les enseignements de la vie.

Les personnes aux prises avec des drames où tout semble indiquer que quelqu’un en est la victime sont habituellement si peu en contact avec leurs sentiments qu’elles ne font pas de lien entre ce qu’elles ressentent et ce qu’elles pensent. Les victimes trouvent des victimes. Les vainqueurs trouvent des vainqueurs. Ainsi, de grâce, lorsque vous entendez parler dans un reportage d’un événement ou d’un drame mondial où il semble que des gens soient des victimes impuissantes, honorez-les et honorez-vous en reconnaissant le fait qu’ils ont créé leur propre réalité. Il se peut que ce soit une réalité dont vous n’avez rien à apprendre, ou rien auquel vous sentiez le besoin de participer. Il vous faut comprendre le fait que d’autres ont à franchir les royaumes de la densité pour arriver jusqu’à la Lumière. Quelquefois la plus grande illumination naît des plus grandes catastrophes et des plus grandes difficultés.

extrait des « messagers de l’aube » -Barbara Marciniak

Je vais assumer la responsabilité de tout ce qui m’arrive

feng-shui-1927590_640La pensée vient d’abord. L’expérience vient toujours en second lieu. Ce n’est jamais l’inverse, c’est-à-dire avoir une expérience et fonder ensuite votre pensée là-dessus.
Votre expérience est toujours le reflet fidèle de ce que vous pensez.
Ce qui importe avant tout c’est la clarté de vos intentions et la reconnaissance de votre pouvoir. Votre monde se forme toujours à partir de vos pensées. Pas occasionnellement — toujours. Comme vous êtes bombardés de tant de fréquences de contrôle visant à vous empêcher d’être clairs, votre pensée fluctue. Vous devez, faire en sorte que votre intention soit de rester très clair, de demeurer
centré, et de toujours vous ramener à l’instant présent. Cessez de vivre dans l’avenir ou de vivre dans le passé, et vivez sans cesse dans le moment présent.

Dites-vous en vous-mêmes: «Qu’est-ce que je veux au juste ? Je veux accélérer mon évolution personnelle. Je veux que l’Esprit m’apporte une aide accrue. Je veux que mon corps se régénère. Je veux être rayonnant de santé. Je suis d’accord pour renoncer à la difficulté afin d’être un exemple vivant de ce que l’humanité peut être.» C’est en suivant ce genre de pensées — en commandant du plus profond de votre être et en appelant avec clarté ce que vous voulez — que vous entraînez une accélération du mouvement.

Observez attentivement vos habitudes de comportement. Si vous vous prenez à nier que vous êtes en bonne partie responsable de ce qui vous arrive, et que vous vous refusez à assumer la paternité de vos créations, regardez simplement de quoi il s’agit au fond.
Dites-vous par exemple: «Tiens ! Voilà qui est intéressant; je fais tout le temps cela.
Je ne veux pas reconnaître ce que je crée. Si je n’aime pas quelque chose, je blâme quelqu’un d’autre pour cela. Voyons un peu pendant combien de temps je ferai cela, et laissez-moi découvrir une solution afin de développer un modèle de comportement différent.»

Ne portez pas de jugement à votre égard. Commencez à vous dire: «Je vais accepter la responsabilité pour tout ce dans quoi je suis impliqué. Je vais assumer la responsabilité de tout ce qui m’arrive. Si je n’aime pas ce qui m’arrive, je vais commencer à me demander pourquoi je crée des choses que je n’aime pas. Peut-être est-ce dans le but d’attirer mon attention sur quelque chose afin que je puisse voir et changer ce qui ne fonctionne pas pour moi.»

Agissez toujours comme s’il y avait un but irréprochable à chaque chose que vous faites.
Agissez comme si votre plus grand bien et votre meilleure opportunité résidaient dans le fait de tirer pleinement parti de chaque événement dans lequel vous êtes impliqués.
Agissez ainsi en toute circonstance. Si vous êtes en train de déambuler sur la rue et que quelqu’un vous dit derrière vous: «J’ai un revolver pointé sur vous; donnez-moi votre porte-monnaie», agissez comme si c’était là une occasion qui vous était donnée d’évoluer vers une plus grande croissance. On ne sait jamais quels peuvent être les résultats si l’on commence à agir ainsi. Lorsque vous agissez comme si, vous agissez sans savoir ce qui s’ensuivra et sans avoir d’attentes. Voilà l’attitude à adopter. Si vous pouviez tous avoir cette attitude et agir comme si chaque événement avait pour but de vous propulser de l’avant dans votre croissance et votre éveil de conscience, vous pourriez alors vous retourner et vous apercevoir que la personne tenant le pistolet dans
votre dos est une contrepartie ou une partie de vous-mêmes. Vous pourriez être en mesure de guérir quelque chose;
vous pourriez avoir ainsi l’occasion de faire quelque chose que vous avez peur de faire.

extrait des « messagers de l’aube » -Barbara Marciniak

Pourquoi nous obtenons toujours ce dont nous ne voulons absolument pas ?

rainbow-436171_640

La plupart de gens ont constamment des pensées qui tournent dans la tête. Si le processus de pensée reste incontrôlé, alors les inquiétudes et pensées négatives prévalent. Les choses qui nous ennuient le plus sont celles qui nous font peur, celles qui nous irritent ou nous mettent en colère et celles qui nous rendent insatisfaits ou dépressifs…C’est pour cette raison que les gens n’ont qu’une vague idée de ce qu’ils veulent alors qu’ils savent exactement ce dont ils ne veulent pas…
C’est une habitude plutôt nocive. Vous tireriez le plus grand bénéfice à la remplacer par une autre, avoir le contrôle conscient de vos pensées. À chaque fois que votre esprit n’est pas occupé par quelque chose en particulier — par exemple, quand vous prenez le train ou le bus, quand vous marchez ou quand vous faites quelque chose qui ne requiert pas une concentration ou une attention
particulière —, mettez des pensées positives dans votre tête. Ne pensez pas à ce que vous n’avez pas pu obtenir ; pensez à ce que vous voulez obtenir, et vous l’aurez.

Il y a tant d’exemples qui peuvent illustrer comment une attitude négative peut gâcher une vie. Supposons que vous planifiez des vacances dans un pays chaud et que là où vous vivez, les conditions météo sont absolument atroces. Vous marchez dans la rue, le vent froid vous fait grelotter et la pluie détrempe vos vêtements. Il est, bien sûr, difficile d’être exagérément joyeux dans de telles conditions. Alors, tout du moins, essayez de rester neutre et d’ignorer le balancier destructeur. Si vous affirmez activement votre désapprobation du temps qu’il fait, vous acceptez alors le balancier et le faites osciller encore plus haut.

Vous vous dites : « OK, bientôt, je serai dans un pays chaud, pleinement heureux de profiter alors du soleil et de la mer chaude, mais pour l’instant, au diable ce marécage ! » Alors, avec une telle attitude, vous ne vous accordez pas à la ligne de vie où le repos paradisiaque vous attend ; et vous n’y arriverez même pas. Vous me dites que vous avez déjà pris votre billet d’avion? Et alors ? Vous atteindrez la destination, mais vous y serez alors accueilli, soit par le mauvais temps, soit par un autre malheur. Par contre, tout sera grandiose pour vous, si vous vous accordez à une fréquence positive.
Il n’est clairement pas suffisant d’empêcher l’énergie négative de vous atteindre. Vous devez vous-même éviter d’irradier une telle énergie. Par exemple, quelqu’un vous agace et vous lui hurlez dessus ; vous pouvez être certain que, pour résultat, un problème quelconque suivra. Dans la situation présente, les paramètres de votre radiation coïncident avec la ligne de vie sur laquelle vous vous êtes énervé. Donc, c’est exactement là où vous serez « transporté ». Sur ces lignes, la densité de situations déplaisantes est plus élevée que la moyenne. N’essayez pas de vous justifier en disant qu’il était impossible d’éviter la situation de départ ; je n’essaye pas de vous convaincre ou de vous prouver quoi que ce soit. Observez simplement comment de nouveaux événements désagréables semblent succéder à des réactions négatives que vous avez pu avoir. La conclusion de tout ceci est très simple et limpide. Vous vous retrouverez toujours sur la ligne de vie qui correspond à la radiation de votre énergie. Si vous laissez l’énergie négative en place, des événements désagréables surviennent dans votre vie. Si vous irradiez de l’énergie négative, elle vous revient comme un boomerang, en l’occurrence sous forme de problèmes…

Soyez heureux de tout ce que vous avez dans le moment présent. Je ne vous demande pas d’être bêtement heureux par définition. Parfois, les circonstances sont telles, qu’il est très difficile d’être satisfait de la vie. Mais, d’un point de vue pratique, exprimer votre insatisfaction est une pratique qui n’est absolument pas constructive. Après tout, ne voulez-vous pas être sur la ligne de vie où tout va parfaitement bien pour vous ? Comment y parviendrez-vous dès lors que vos radiations sont remplies d’insatisfaction ?
La fréquence de telles radiations correspond exactement à des lignes de vie qui sont mauvaises pour vous, ce qui fait que les situations seront tout à fait opposées à celles que vous souhaitez. La caractéristique des bonnes lignes c’est que, lorsque vous êtes dessus, vous-vous sentez bien et vos pensées se remplissent de joie et de satisfaction.

Extrait de Transurfing tome 1 de Vadim Zeland