Archives de tags | pensee positive

changer ses idées et positiver !

Je republie cet article qui date de 2015 mais qui peut aider aujourd’hui beaucoup de monde

Positiver

Ce matin, suite à une explosion de gaz dans une maison voisine à la mienne, je me disais que la dame qui a perdu son mari il y a peine 2 mois, à surement dû entretenir des idées négatives qui ont engendré des événements similaires aux sentiments qu’elle nourrissait. (ce qui entraine des évements négatifs en chaine)

Aussi est il très important de pouvoir changer ses idées négatives en positives. Même si dans le cas où les personnes ont reçu des chocs émotionnels très forts, il n’est pas possible tout de suite de changer ses idées, il faut avancer par paliers, se poser la question « qu’est ce qui peut faire que je vais me sentir un peu mieux ? » pas a 100% pas juste un peu mieux, il ne s’agit pas de passer de -10 à +10 en 5 secondes, si on est à -10, le fait de passer à -9 est déjà un mieux. Parfois exprimer sa colère, sa frustration… est déjà un mieux avant de pouvoir passer a l’étape suivante.

Quoi qu’il en soit, j’ai trouvé des éléments qui peuvent aider à changer ses idées et à positiver que je vous présente ici :

Continuer la lecture

Le petit livre du bonheur de Chris Liaret

 Cliquez sur l’image pour accéder a la page d’achat du livre

Voici un petit livre comme je les aime, enfin quand je dis petit il y a une page par jour  sur 365 jours !
Avec Le petit livre du bonheur : 365 jours d’affirmations positives, de citations et de conseils bien-être: Pour le bonheur, le succès et la réussite, chaque jours vous trouverez une jolie photo, une citation, un conseil, et un mantra (affirmation positive) de quoi bien commencer la journée ! et l’année  lol

voici l’exemple d’une page prise au hasard :

Continuer la lecture

Demandez et vous recevrez de Pierre Morency

    

Demandez et vous recevrez de Pierre Morency
cliquez sur l’image ou le lien pour aller a la page d’achat

Juste excellent !

je l’écoute presque en boucle a chaque fois que je sors. Alors oui, il faut que je vous dise, il faut l’acheter en CD audio, plutôt qu’en livre. Pourquoi ? parce que le monsieur a un accent québecois trop chou lol de plus il a un débit très
dynamique, c’est pas le genre de cd qui va t’endormi comme certains (je n’ai rien contre ceux qui ont un débit plus calme mais ça dépend du sujet et du moment), et de plus il a un humour, à chaque fois je suis morte de rire! bon peut être qu’il a le même
humour dans son livre je ne sais pas, mais non, vraiment il faut l’écouter !
Perso ça me donne une super pêche.

Continuer la lecture

Changez vos pensées, changez votre vie: Sagesse du tao

le  livre Changez vos pensées, changez votre vie : La sagesse du Tao de Wayne Dyer Celui-ci a repris les versets de l’enseignement de Lao TSEU du « TAO TE KING », en l’expliquant clairement avec un langage actuel.

Continuer la lecture

Attention : grave épidémie sans vaccin, encore plus dangereux que le H1N1 !

woman-570883_640

Une épidémie mondiale est en train de se propager à une allure vertigineuse.
l’OMB (Organisation Mondiale du Bien-Etre) prévoit que des milliards d’individus seront contaminés dans les dix ans à venir.

Voici les symptômes de cette grave épidémie sans vaccin :

Continuer la lecture

3 règles pour une Parole Sensée !

Notre destin se détermine par notre langage !|

« Au commencement était le Verbe,
et le Verbe était en Dieu, et le Verbe était Dieu. […]
Et le Verbe s’est fait chair. […] »

Évangile selon Saint Jean 1:1 ; 1:14

Votre vie est à l’image de votre langage !

Pratiquement toute personne qui s’intéresse au yoga, à la psychologie et la philosophie orientale connaît le nom du sage Patanjali et son traité monumental sur le yoga : les « Yoga Sutras ».
Mais presque personne ne sait qu’il a également écrit des ouvrages, non moins remarquables, sur le langage et lamédecine : « Patanjala-bhasya » et « Charaka ».
Patanjala-bhasya, qui complète la grammaire de Panini, enseigne comment parler et construire correctement son langage.

Toute personne cherchant la perfection dans la vie devrait devenir :
– premièrement, un médecin soignant son propre corps ;
– deuxièmement un spécialiste du langage faisant attention à sa propre parole ;
– troisièmement, un philosophe purifiant sa conscience et atteignant la Vérité Absolue.

La vie d’une telle personne ne connaît pas les souffrances physiques, la passivité dans le développement personnel, l’incohérence dans la parole. C’est exactement ce genre de personne que Patanjali appelle un Yogi.
Quels que soient le type de yoga ou de pratique spirituelle qu’il suit, tout ce qui a été exposé plus haut le concerne complètement.
La parole possède une très grande force énergétique.
Les spécialistes qui ont des capacités extra-sensorielles disent que les personnes qui ont un langage grossier ou insultant, ont une tache noire sur le corps subtil qui peut se transformer en maladie.

 La parole est une manifestation du Prana !


L’Ayurveda enseigne que la parole est une manifestation du prana (énergie vitale).
Le prana est le pouvoir de vie, l’énergie universelle.
Plus une personne a de prana, plus elle réussit, est charismatique, en bonne santé et harmonieuse.
Le prana s’épuise d’abord quand la personne parle, surtout quand elle critique, juge, se plaint ou parle grossièrement.
Les personnes les plus épanouies sont celles qui parlent agréablement et peuvent contrôler leur langage.
La Bhagavad Gita dit que l’art de la parole contenue c’est la capacité à dire la vérité avec des mots agréables.
Les personnes qui parlent grossièrement occupent les places les plus basses dans toutes les hiérarchies.
Cela affecte fortement à la fois l’économie et la vie spirituelle en général.
En Orient, toute personne qui ne peut pas contrôler son langage de manière élémentaire, est considérée comme un être très primaire même si elle est professeur en Occident.

Notre destin se détermine par notre langage ! 

Il est important de comprendre que lorsqu’une personne critique quelqu’un, elle prends son karma (bagage psychique) négatif et ses mauvais traits de caractère.
C’est ainsi que la loi de cause à effet fonctionne.
Nous prenons également les qualités de la personne que nous admirons.
C’est pourquoi les Védas invitent à toujours parler de l’énergie Divine et des saints.
C’est la voie la plus facile pour acquérir des qualités divines.
En d’autres termes, si vous voulez avoir certaines qualités, vous pouvez simplement lire quelque chose concernant une personne sainte qui a ces qualités, ou en discuter avec quelqu’un.
Il est connu depuis longtemps que nous obtenons les qualités d’une personne à qui nous pensons et par conséquent, dont nous parlons.
C’est pourquoi, même les psychologues occidentaux conseillent de penser et de parler de personnes qui réussissent et sont harmonieuses.
Mais plus nous sommes égoïstes et jaloux, plus il nous est difficile de dire du bien de quelqu’un.
Nous devons apprendre à ne jamais critiquer.

 Celui qui nous critique prend notre mauvais karma et nous donne son bon karma.
Les sages ont toujours affirmé que c’était bien d’être critiqué. Comment la parole est-elle liée à notre destin ?
Le « Mahabharata » dit que si vous programmez ou envisagez de faire quelque chose, il ne faut le dire à personne.
Une fois que vous en avez parlé, la probabilité de réaliser vos projets diminue de 80%, surtout si vous en avez parlé avec une personne jalouse et cupide.
Pourquoi les personnes qui parlent peu et avec conscience réalisent-elles plus de choses ?
Elles ne perdent pas d’énergie.
Une autre règle simple liée à la parole : si nous avons fait quelque chose de bien à quelqu’un et si nous nous en vantons auprès des autres, alors à ce moment-là, nous perdons le karma positif et tous les fruits de notre ferveur, acquis grâce à notre comportement.
Les vantards réussissent peu.
C’est pourquoi nous ne devrions jamais claironner nos réalisations, parce qu’à ce moment-là nous perdons tous les bénéfices que nous venons de gagner.

3 règles pour une Parole Sensée !

La première règle pour parler intelligemment est de compter jusqu’à dix avant de faire une remarque.
Cela peut sembler impossible en pratique ; dans un premier temps, il vous sera difficile de compter jusqu’à trois.
Néanmoins, si vous prenez le temps d’une pause avant de répondre, votre réponse sera plus intelligente.
Car la première chose qui nous vient à l’esprit quand on nous critique ou qu’on nous blâme, est de chercher une excuse et de répondre abruptement.
C’est pourquoi nous devrions apprendre à réfléchir 5-10 secondes avant de répondre.
De plus, cela permet de calmer le surcroît d’intensité émotionnelle.
Une personne qui pratique la retenue parle très peu, mais pèse ses pensées.

La deuxième règle est de ne pas aller dans les extrêmes.
« Dieu se montre dans les choses ordinaires, et le diable dans les extrêmes ».
On ne devrait pas jurer : « Je serai muet comme une carpe ».
Une telle promesse, surtout si vous êtes de nature extravertie, ne peut vous faire que du tort.
Si votre nature vous conduit à parler beaucoup, alors faites le de façon à ce que cela soit profitable à ceux qui vous écoutent.
Donc, soyez ouverts et aimables et, surtout, vivez consciemment.

La troisième règle importante est d’éviter de se plaindre.
Le premier pas vers l’Amour est la Gratitude.
Peu de gens remercient dans ce monde.
En général, tout le monde se plaint, que ce soit explicitement ou non.
Mais il est important de se rappeler que si nous ne remercions pas, tôt ou tard nous critiquerons, nous nous plaindrons, sans forcément en être conscient.
Dès que nous nous plaignons, notre centre énergétique du cœur (Anahata chakra) se bloque.
Les plaintes les plus fréquentes concernent la malchance, nos proches, le destin, l’insatisfaction à l’égard de soi-même et du monde.
Les plaintes ne s’expriment pas seulement dans les mots, mais tout d’abord, dans les pensées, l’intonation, le style d’expression orale, et l’attitude par rapport à la vie.
Chaque situation nous est donnée pour travailler sur nous-mêmes.
Moins nous sommes harmonieux, plus nous sommes tendus et plus dures seront nos leçons de vie.
Mais dès que nous acceptons la situation, la détente se produit et, par conséquent la solution arrive rapidement.
Si on nous donne une épreuve à dépasser, cela signifie que nous pouvons le faire.
L’Univers ne donne jamais d’épreuves au-delà de nos capacités.
Au lieu de nous plaindre, nous devons prendre l’habitude de remercier.

Extrait du livre de Rami Blekt « Aimer sans conditions pour vivre heureux. Les secrets d’un Maître de la sagesse orientale »  Source : http://yoga-et-vedas.com/ 

frise

COURS DE YOGA PERSONNALISÉS, VARIÉS ET DE DIFFÉRENTES DURÉES

  • Plus de 100 cours de Yoga en vidéo haute définition (HD)
  • De tout niveau, du débutant à l’expert
  • Choisissez la durée de votre entrainement. Sessions de de 10  à 70 minutes
  • Explications simples, détaillées et faciles à suive
  • Un choix de 50 musiques de fond

cours de yoga en ligne

Plus besoin de vous déplacer pour suivre des cours de yoga ! 

SUIVEZ DES COURS DE YOGA DE CHEZ VOUS, 24H/24H


J’ai trouvé pour vous ce qui se fait de meilleur sur le net !

CLIQUEZ ICI

Pour tous vos rêves : passez simplement votre commande !

woman-1901702_640Lorsque vous allez au restaurant et que vous commandez ce que vous désirez manger, le chef cuisinier le prépare et les serveurs vous l’apportent. Vous commandez votre repas, mais ce n’est pas vous qui le faites. Les cuisiniers, ou l’énergie spirituelle si vous préférez, se débrouillent pour exécuter votre commande; néanmoins, c’est vous qui avez choisi et demandé qu’on vous l’apporte. Pour qu’on vous l’apporte, il faut d’abord que vous alliez au restaurant et que vous le commandiez. C’est donc vous qui en êtes responsable et qui payez pour.

Les choses se passent dans la vie un peu comme dans un restaurant. Apprenez à commander ce que vous voulez dans la vie comme vous le faites dans un restaurant et ensuite attendez en toute confiance qu’on vous l’apporte, puisque vous l’avez commandé. Lorsque vous allez au restaurant, vous ne vous en faites pas avec chaque petit détail de ce qui est proposé sur le menu et vous ne vous demandez pas si vous méritez de l’avoir ou pas. Il est vrai que parfois, vous le faites. Parfois vous dites, «Eh bien, je ne mérite pas d’avoir cela. Ça me coûterait quinze dollars et je peux seulement prendre quelque chose qui coûte sept dollars ou moins.»

La façon dont vous vous comportez au restaurant est une magnifique indication de la façon dont vous agissez dans la vie. C’est un incroyable enseignement que d’arriver à comprendre cela. Lorsque vous allez dans un restaurant, vous contentez-vous simplement de passer votre commande en disant, «Voici ce que je désire», et d’attendre patiemment qu’on vous l’apporte, ou bien est-ce que vous êtes inquiet qu’ils vont tout faire de travers ?
Dès que vous avez donné votre commande, vous mettez-vous à suivre le serveur jusque dans la cuisine en disant: «Oh, ils n’ont probablement pas la bonne sorte de laitue. Ils ne feront probablement pas sauter les oignons juste un peu comme je l’ai demandé, et ils n’auront pas la sorte de champignons que j’ai commandée.»
Non, bien sûr. Vous faites confiance que tout vous sera présenté tel que vous le voulez et vous les laissez aller. Lorsqu’on vous apporte le plat commandé, vous dites: «Merci.» S’il vous manque quelque chose, vous le demandez et puis vous commencez à manger.

Regardez la belle nonchalance divine dont vous faites preuve lorsque vous commandez un repas au restaurant. Voilà de quelle façon il faut commander les choses dans la vie.
Faites-vous une idée claire de ce que vous voulez, commandez-le, et passez à autre chose. Ne passez pas votre temps à faire appel à l’Esprit pour vérifier s’il a bien reçu votre commande ou pour lui donner votre avis sur la façon de la remplir. Vous avez passé votre commande. Ayez confiance qu’elle viendra. Vous êtes le résultat de ce que vous pensez. À défaut d’apprendre autre chose sur cette planète, vous apprendrez à tout le moins que telle est la règle dans cette réalité comme en maintes autres réalités. C’est la pensée qui crée l’expérience. Pourquoi ne pas vous faire un cadeau et commencer à entretenir à votre égard des pensées d’une qualité exceptionnelle, magnifique et inspirante; libérez-vous du besoin d’avoir l’assentiment du reste de la société face à vous.

extrait des « messagers de l’aube » -Barbara Marciniak

 

Comment surfer sur la vague du succès ?

approval-15914_640

Des métaphores comme « L’oiseau bleu » ou « La roue de la Fortune », sont basées sur des réalités concrètes. Tout le monde s’accorde à dire que les succès et les échecs se suivent les uns les autres, comme la chance ou la malchance. Comment pouvons-nous exclure la malchance de nos vies ?
Vos pensées vous reviennent comme un boomerang.

Chaque personne a sa propre vague de succès. Il vous arrive souvent d’avoir un petit peu de chance et que survienne ensuite toute une vague d’événements inattendus et plaisants, comme si vous aviez soudain une succession de chances dans votre vie. De telles vagues n’arrivent pas n’importe quand, mais plus particulièrement les jours qui ont commencé avec une bonne surprise et vous ont mis dans de bonnes dispositions dès le départ.
« La roue de la Fortune » ou « l’oiseau bleu » ne sont pas des métaphores abstraites. La vague de succès est fondamentalement une accumulation de lignes de vie. On peut tout trouver dans l’espace des variantes, y compris ces veines d’or. Si vous avez trouvé la ligne d’une telle veine et obtenu la chance, vous pouvez glisser automatiquement sur d’autres lignes de réussites accumulées, sur lesquelles de nouvelles circonstances favorables vous attendent. Mais si après votre premier succès la malchance pointe son horrible tête à nouveau, cela signifie qu’un balancier destructeur vous a éloigné de cette veine d’or.

La vague de succès apporte du bonheur sans rien prendre de votre énergie.
On peut la comparer à une vague d’océan qui ramène un nageur exténué sur le rivage. La vague de succès vous transfère sur une ligne de vie heureuse. La vague, tout comme un balancier, ne se soucie pas de votre destinée, mais, par contre, n’a pas besoin de votre énergie. Si vous le souhaitez, prenez la vague et nagez avec elle et si vous ne le souhaitez pas, la vague ira voir ailleurs, sans nourrir de remords à votre égard. La vague de succès est une structure temporaire puisqu’elle ne se nourrit pas de l’énergie des autres.
Elle finit donc par s’évanouir, un peu comme les vagues de l’océan explosent sur le rivage. La vague de succès peut apparaître sous forme d’une bonne nouvelle. Elle transporte des informations en provenance d’autres lignes de vie. Ces échos apparaissent comme de bonnes nouvelles sur votre ligne de vie actuelle.
Votre tâche est d’attraper ce petit fil et de vous hisser sur la ligne de vie d’où viennent les bonnes nouvelles. Cette nouvelle ligne aura désormais, non seulement de bonnes nouvelles pour vous, mais aussi des circonstances chanceuses.

Vous n’intéressez pas la vague et par conséquent, il est facile de la rater.
Elle passe près de vous et ne revient plus. Ce phénomène a engendré la croyance bien établie que l’oiseau bleu du bonheur est difficile à attraper. En réalité, vous n’avez aucun effort à faire pour surfer sur cette vague. Ce n’est qu’une question de choix. Si vous accueillez la vague dans votre vie, elle vient avec vous. Si vous êtes sous l’influence d’un balancier destructeur et que vous vous imprégnez de son énergie négative, vous quittez alors la vague de succès. C’est ainsi que les hommes agissent toujours : « Nous n’apprécions vraiment la valeur des choses que lorsque nous ne les avons plus. » L’oiseau du bonheur n’a aucun problème à venir picorer dans votre main. Vous n’avez pas à l’attraper et tant que vous ne le faites pas s’envoler, ce sera toujours plus que suffisant.

Extrait de Transurfing tome 1 de Vadim Zeland

beauty-354565_640

Pourquoi nous obtenons toujours ce dont nous ne voulons absolument pas ?

rainbow-436171_640

La plupart de gens ont constamment des pensées qui tournent dans la tête. Si le processus de pensée reste incontrôlé, alors les inquiétudes et pensées négatives prévalent. Les choses qui nous ennuient le plus sont celles qui nous font peur, celles qui nous irritent ou nous mettent en colère et celles qui nous rendent insatisfaits ou dépressifs…C’est pour cette raison que les gens n’ont qu’une vague idée de ce qu’ils veulent alors qu’ils savent exactement ce dont ils ne veulent pas…
C’est une habitude plutôt nocive. Vous tireriez le plus grand bénéfice à la remplacer par une autre, avoir le contrôle conscient de vos pensées. À chaque fois que votre esprit n’est pas occupé par quelque chose en particulier — par exemple, quand vous prenez le train ou le bus, quand vous marchez ou quand vous faites quelque chose qui ne requiert pas une concentration ou une attention
particulière —, mettez des pensées positives dans votre tête. Ne pensez pas à ce que vous n’avez pas pu obtenir ; pensez à ce que vous voulez obtenir, et vous l’aurez.

Il y a tant d’exemples qui peuvent illustrer comment une attitude négative peut gâcher une vie. Supposons que vous planifiez des vacances dans un pays chaud et que là où vous vivez, les conditions météo sont absolument atroces. Vous marchez dans la rue, le vent froid vous fait grelotter et la pluie détrempe vos vêtements. Il est, bien sûr, difficile d’être exagérément joyeux dans de telles conditions. Alors, tout du moins, essayez de rester neutre et d’ignorer le balancier destructeur. Si vous affirmez activement votre désapprobation du temps qu’il fait, vous acceptez alors le balancier et le faites osciller encore plus haut.

Vous vous dites : « OK, bientôt, je serai dans un pays chaud, pleinement heureux de profiter alors du soleil et de la mer chaude, mais pour l’instant, au diable ce marécage ! » Alors, avec une telle attitude, vous ne vous accordez pas à la ligne de vie où le repos paradisiaque vous attend ; et vous n’y arriverez même pas. Vous me dites que vous avez déjà pris votre billet d’avion? Et alors ? Vous atteindrez la destination, mais vous y serez alors accueilli, soit par le mauvais temps, soit par un autre malheur. Par contre, tout sera grandiose pour vous, si vous vous accordez à une fréquence positive.
Il n’est clairement pas suffisant d’empêcher l’énergie négative de vous atteindre. Vous devez vous-même éviter d’irradier une telle énergie. Par exemple, quelqu’un vous agace et vous lui hurlez dessus ; vous pouvez être certain que, pour résultat, un problème quelconque suivra. Dans la situation présente, les paramètres de votre radiation coïncident avec la ligne de vie sur laquelle vous vous êtes énervé. Donc, c’est exactement là où vous serez « transporté ». Sur ces lignes, la densité de situations déplaisantes est plus élevée que la moyenne. N’essayez pas de vous justifier en disant qu’il était impossible d’éviter la situation de départ ; je n’essaye pas de vous convaincre ou de vous prouver quoi que ce soit. Observez simplement comment de nouveaux événements désagréables semblent succéder à des réactions négatives que vous avez pu avoir. La conclusion de tout ceci est très simple et limpide. Vous vous retrouverez toujours sur la ligne de vie qui correspond à la radiation de votre énergie. Si vous laissez l’énergie négative en place, des événements désagréables surviennent dans votre vie. Si vous irradiez de l’énergie négative, elle vous revient comme un boomerang, en l’occurrence sous forme de problèmes…

Soyez heureux de tout ce que vous avez dans le moment présent. Je ne vous demande pas d’être bêtement heureux par définition. Parfois, les circonstances sont telles, qu’il est très difficile d’être satisfait de la vie. Mais, d’un point de vue pratique, exprimer votre insatisfaction est une pratique qui n’est absolument pas constructive. Après tout, ne voulez-vous pas être sur la ligne de vie où tout va parfaitement bien pour vous ? Comment y parviendrez-vous dès lors que vos radiations sont remplies d’insatisfaction ?
La fréquence de telles radiations correspond exactement à des lignes de vie qui sont mauvaises pour vous, ce qui fait que les situations seront tout à fait opposées à celles que vous souhaitez. La caractéristique des bonnes lignes c’est que, lorsque vous êtes dessus, vous-vous sentez bien et vos pensées se remplissent de joie et de satisfaction.

Extrait de Transurfing tome 1 de Vadim Zeland

La pensée positive

beautiful-1854443_640La pensée positive est bien plus qu’un simple état d’esprit. En effet, on pourrait croire que penser positivement est quelque chose que l’on connaît à un moment précis, un état de bonheur ponctuel. Même si être heureux ponctuellement est bien entendu une bonne chose, le vrai bonheur devrait être un état permanent. Pour être dans un bonheur constant, il faut faire de la pensée positive un mode de vie.

La vie quotidienne est remplie d’évênements et de paroles qui ont sur nous des effets extrêmement négatifs. Cela commence dès la petite enfance quand on nous dit : « Mais tu ne comprends rien, ou quoi ? » ou encore « Eh bien voilà, tu vas te mettre à pleurer pour changer ! », et nombre d’autres formules qui se veulent anodines mais qui ont sur nous un pouvoir bien réel : celui de nous faire croire qu’effectivement, nous ne comprenons rien, ou que nous ne faisons que de pleurer. A partir de là, un mécanisme s’enclenche, et plus on se l’entend répéter, plus cela devient vrai, car nous nous adaptons et devenons réellement cette personne que ne comprend rien à rien ou qui pleure sans arrêt. Mais même si blâmer les autres pour nos malheurs est bien facile, il faut pourtant voir la vérité en face. Ces petites phrases assassines qui ont un impact si grand sur notre subconscient, n’est-il pas vrai que, la plupart du temps, nous en sommes l’auteur ? Combien de fois vous êtes-vous dit : « J’ai encore fait tomber quelque chose, c’est tout moi ça ! » ou bien : « Je n’ai jamais rien compris aux mathématiques », « Arrêter de fumer, c’est trop dur pour moi », ou même tout simplement : « Je n’y arriverai jamais… » ?

Le principe de la pensée positive, c’est d’enclencher l’effet inverse, pour être plus heureux et plus épanoui. Cela consiste en une série de techniques simples, permettant d’intégrer de nouvelles vérités dans sa vie. Par exemple, se répéter régulièrement « Je me sens à l’aise en compagnie des autres » est un moyen efficace de lutter contre la timidité. « Je réussis ce que j’entreprends » évite le découragement, etc… Il s’agit de contrer cette habitude que nous sommes nombreux à avoir de toujours mettre l’accent sur ce que l’on ne parvient pas à faire. L’optique « je peux y arriver » est bien plus certaine de mener à la réussite. Bien entendu, nous nous contentons ici d’exposer le principe de base, et il va de soi que pour mener à bien ce processus, il faut se plier à certains exercices, et suivre une méthode bien particulière. Cette méthode a fait l’objet de plusieurs écrits. Ces indications, qui fournissent un accompagnement indispensable, sont disponibles dans des livres. Mais la question se pose de savoir quel livre choisir. Car nous savons bien que tous ne se valent pas. Pour pallier à ce problème, certains sites spécialisés ont réalisé une compilation des meilleurs ouvrages, qu’ils mettent parfois à votre disposition gratuitement. N’hésitez pas à les consulter.

Club Positif — Pour tout savoir sur la pensée positive !

Source: http://www.contenulibre.com/12-croissance_personnelle