Toutes les épreuves sont des tests !

Note  de nathalie : j’ai écrit cet article hier, et ce matin je tombe sur une vidéo, que vous trouverez dans l’article suivant (regardez la première vidéo, c’est vers la fin) qui dit exactement la même chose que la conclusion de cet article, sacrée synchronicité !. Aussi je reprogramme les 2 articles pour s’afficher simultanément à quelques minutes d’interval pour que vous puissiez après avoir lu ceci, regarder la vidéo et lire l’article suivant.

Depuis que je suis en train de mettre les narrations du livre « l’escalier de cristal » en ligne, il y a beaucoup de choses qui remontent à la surface.
J’ai lu ce livre il y a 2 ou 3 ans, mais en le relisant , il a soudain une autre signification pour moi. Du coup il me parle beaucoup plus, simplement parce que j’ai déjà ou je suis en train de vivre toutes les transformations dont  ils (les maitres ascensionnés) parlent dans ce livre.

father-and-son-2258681_640Je me rend compte soudain que rien n’a été laissé au hasard. Toute ma vie a été savamment orchestrée pour que je mène ma mission aujourd’hui dans les meilleurs conditions. Il y a eu beaucoup de tests, visant à me faire prendre conscience à moi même, de qui je suis , de ce dont je suis capable.
Je pense que les travailleurs de lumière et les starseed ont été particulièrement éprouvés.
N’oublions pas qu’ils ont été choisit parmi des milliers d’autres, et que c’est un honneur d’être ici aujourd’hui au service de l’humanité. Mais qu’il est normal que leur fiabilité et leur stabilité soit testées, car ce sont sur eux, en partie, que vont se reposer les centaines de personnes qui vont se réveiller le jour de l’événement. L’épreuve va être très difficile pour eux, ils vont être désorientés, apeurés, il va sûrement y avoir une sorte de chao, certaines personnes vont sûrement mal réagir, que ce soit dans un sens ou dans l’autre, devenir agressif ou au contraire totalement abattu. Ils vont avoir besoin d’aide et de soins, mais avant tout ils vont avoir besoin de quelqu’un de stable, de sûr, de fiable, quelqu’un qui ne se laissera pas aller au chao ambiant, qui sera comme un rocher au milieu de la tempête, pouvant calmement expliquer la situation et rassurer les gens.

Certaines personnes ont eu dans leur vie des catastrophes à répétition, mais n’en n’ont tiré aucune leçon, aucun bénéfice. C’est pour cela qu’il y a eu autant de répétition de catastrophe car justement ils n’en tirent aucune leçon ! Pourtant chaque épreuve est un test, rien n’est laissé au hasard.

Il y a 33 ans de cela, j’étais allongée sur une plage en Thaïland, avec mon père. A un moment le manque de son m’a tiré de ma somnolence, j’ai levé la tête et j’ai vu qu’il n’y avait plus de mer !

j’ai réveillé mon père et nous en avons conclu à un tsunami, nous avons commencé à courir vers l’intérieur des terres. Derrière moi j’ai entendu un grondement, comme une sorte de tonnerre qui n’en finissait pas, je savais qu’il ne fallait pas se retourner mais courir!
L’eau a commencé à arriver, quand j’ai eu de l’eau jusqu’au genoux, j’avais du mal à avancer. Mon père 1,85 mètre avec ses grandes jambes était déjà loin devant.
Je lui ai dit « aide moi, je n’arrive pas à avancer !  »
il m’a répondu sans même se retourner « dans ce cas là c’est à chacun sa merde ».
Je suis restée totalement abasourdie, sur le moment je n’avais plus ni la force ni l’envie d’avancer, seule cette phrase terrible de la part d’un géniteur, résonnait dans ma tête.
boy-1972493_640L’eau continuait à monter, charriant de plus en plus de débris de toute sorte, ce qui devenait de plus en plus dangereux. J’avais de l’eau jusqu’à la taille, quand devant moi je vois un gamin d’environ 7 ou 8 ans qui avait de l’eau jusqu’au cou, il sautillait sur la pointe des pieds, cherchant tant bien que mal à avancer. Dans ma tête j’ai revu le petit garçon du patron des bungalows  me disant qu’il ne savait pas nager. Ce n’etait pas dans leur coutumes que d’apprendre à nager ou de se prélasser sur la plage. Alors, j’ai su de suite que ce gamin ne savait pas nager non plus, à la façon dont il tentait d’avancer.
Aussi je l’ai attrapé sous le bras, et à partir de cet instant j’ai su que lui et moi c’était « à la vie, à la mort », je ne savais pas si nous allions nous en sortir, mais je savais que je ferais mon possible pour sauver ce gosse.

Plus loin il y avait un bâtiment avec une grille de fermeture en fer, formant une sorte de quadrillage en losange.  J’ai fait monter le gamin, une femme se trouvait déjà là. j’ai compris plus tard que c’était la mère du gamin.
Plus l’eau montait, plus nous montions sur la grille,  pour finalement arriver au toit. seulement le toit faisait une avancée, ce qui rendait impossible la montée, sans une aide. J’étais en train de calculer d’y faire monter le gosse et je voyais la mère faire de même. Nous ne parlions pas du tout la même langue mais tout se passait dans le regard. Je me suis dit qu’ensuite la mère pourrait s’accrocher à moi, elle était assez fluette et plus petite que moi, et qu’avec l’aide du gamin sur le toit, nous pourrions la faire monter aussi. Mais je savais par avance que moi par contre je ne pourrais sans doute pas monter même avec leur aide…
En réalité j’étais très calme, évaluant la situation avec une clarté et une lucidité déconcertante, je n’avais pas peur de mourir, je voulais juste sauver le gosse et sa mère.
Ma tête touchait déjà le toit, et j’étais totalement écrasée sur la grille par la pression de l’eau , j’avais du mal à respirer et à ce moment là, l’eau a cessé de monter.
Il y avait un silence impressionnant, on n’entendait plus rien à part quelques clapotis d’eau. Je continuais a évaluer la situation de façon parfaitement calme et claire. L’eau était montée, elle allait donc se retirer, nous devions nous y préparer !

La mère de l’enfant à compris elle aussi la situation, elle a fait passer l’enfant entre elle et la grille, et je les ai encerclé tous les deux avec mon bras.
Puis nous attendions, nous lançant quelques sourires d’encouragement. Quand je regardais de l’autre côté je voyais tout un tas de choses flotter et un cocotier, avec un homme qui c’était réfugié tout en haut. je me demandais comment il faisait pour tenir là haut aussi longtemps.
Puis, l’eau a commencé à se retirer.
Cela faisait comme une main immense qui cherchait à nous arracher de la grille,  j’étais totalement épuisée, mais je regardais la mère et son enfant, et cela me donnait, la force de continuer à m’accrocher, le gosse ne savait pas nager !

La mer est descendue et nous avons pu finalement descendre, alors que nous étions là abasourdie par ce qui venait de se passer,un homme est arrivé affolé , il cherchait sa femme et son fils, et il venait de les trouver. La femme a sans doute expliqué la situation et l’homme s’est mis à me remercier chaleureusement, avec beacoup d’effusions,  je ne comprenais pas un mot de ce qu’il disait mais ses gestes étaient éloquant et moi je ne comprenais pas vraiment pourquoi il me remerciait à ce point !
je n’ai fait que ce que tout le monde aurait fait…
ou pas…
Puis mon père est arrivé, nous sommes parti sur les hauteurs car il risquait d’y avoir une autre vague. Il s’est excusé en me disant qu’il avait eu peur. Je ne juge pas cet homme, mais je sais à quel point il est important, de travailler sur nous même pour se débarrasser de nos peurs. Nos peurs qui un jour peuvent nous faire dire « c’est à chacun sa merde » et laisser son propre enfant se noyer.

family-2112266_640

C’est à partir de ce jour là que mon éveil a commencé.
Cela n’était qu’un test, bien sur je ne l’ai pas compris de suite, j’ai eu quelques autres tests, me prouvant à chaque fois que dans les situations catastrophiques, je suis toujours capable de raisonner froidement, calmement et sans peur.
Je comprend maintenant en relisant « l’escalier de cristal », que toutes les épreuves de ma vie que ce soit celle que je viens de vous raconter ou les autres, n’étaient que pour m’emmener là où je suis maintenant, à faire la mission pour laquelle je suis venue sur cette terre et savoir qui je suis.

J’écris cela pour que vous réfléchissiez à tout cela, et pour que vous compreniez qu’il n’y a pas de hasard. Tout est orchestré pour le but final. Mais il nous appartient de comprendre ces leçons et de recoller les morceaux du puzzle.  Si vous avez souffert de quelques façons que ce soit, et si vous avez survécu c’est que vous étiez apte à surmonter ces épreuves, faites en votre force !

Il ne sert à rien de claironner que vous êtes éveillés, que vous êtes des travailleurs de lumière ou des starseed, si vous n’en faites rien !  Demain (un jour) il va y avoir l’événement, cela va changer le monde à jamais, cela  sera un grand bien mais ne croyez pas que cela va se faire sans heurts. Beaucoup de gens vont mourir, les gens vont paniquer, seront effrayés…pendant un certain temps cela va être le chaos ! Arrêter de penser « on verra bien », rassemblez toutes les expériences que vous avez eu dans vôtre vie, tirez en des leçons et faites en une force, au lieu de vous appesanti sur vos petits soucis.
Vous avez survécu ! Vous êtes déjà tous des héros !

Et demain le monde aura besoin de gens comme vous, stables, fiables, calmes et réfléchit, c’est pour cela que nous sommes venu sur terre.
travailleurs de lumière et starseed c’est le moment!
Trouvez vos missions et faites les !

Par Nathalie  (qui suis-je ?)
Vous pouvez partagez ce texte à condition de citer la source et de laisser tous les liens intacts merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.