FONDEMENT COMMUN DES PERSONNES DE BONNE VOLONTÉ

Partie 2/3

Tout travail est spirituel lorsque son motif est juste, lorsqu’un sage discernement y
préside et lorsque la force spirituelle s’ajoute à la connaissance acquise dans le
monde physique où l’émotivité et la pensée jouent leur rôle.
L’une des principales qualités des personnes de bonne volonté est leur attitude
envers les problèmes les plus importants qui se posent actuellement à l’humanité, à
savoir un grand sens des responsabilités pour aider à résoudre ces problèmes.
Ces personnes de bonne volonté se trouvent partout dans le monde, dans des
groupements de toutes races et font partie de toutes les églises; elles sont actives
dans tous les groupes politiques et économiques sans exception. Aucun domaine de
la vie ou de la pensée humaine n’est en fait privée de la présence créatrice
d’harmonie, de gens de bonne volonté.

Les personnes de bonne volonté affiliées à des groupes particuliers, politiques,
religieux, économiques, culturels et autres au sein de la famille humaine ne
travaillent pas pour l’avantage de ces groupes aux dépens des autres. Quelles que
soient leurs attaches les personnes de bonne volonté affirment :

1. Leur foi en l’unité fondamentale de l’humanité, laquelle fait partie de l’unité de
la planète entière et de la vie qui s’y trouve;
2. Leur foi en une fraternité mondiale réellement évidente, libérée des emprises
du sentiment, de l’idéalisme et ou de l’aspiration mystique;
3. La croyance que le besoin principal d’aujourd’hui est d’éveiller l’intérêt pour les
forces de la lumière et de mobiliser les ressources des hommes de bonne volonté.
Dès que cela sera accompli, les forces négatives et celles du mal perdront de leur
emprise et de leur puissance dans les affaires humaines;
4. Le besoin de l’innocuité dans le langage, les écrits et l’action. L’opinion
publique doit être formée selon le principe de la non-séparativité et les esprits des
hommes doivent être préparés aux changements de mode de pensée et aux façons
de travailler propres à l’âge nouveau. L’innocuité n’est pas une attitude négative ou
aimable et bienveillante; elle n’exclut pas la nécessité d’actions énergiques s’il en est
besoin; c’est un état d’esprit ayant la bonne volonté pour motif de toute action.
5. Une analyse mentale de préjugés concernant les problèmes humains, afin que
toute solution soit dans l’intérêt du tout.
6. Une fusion interne des objectifs qui reconnaît la valeur du travail de l’individu,
ainsi que celui du vrai groupe, c’est-à-dire compréhension de groupe, interrelation de
groupe et de bonne volonté de groupe.


Par-dessus tout, les hommes de bonne volonté représentent la liberté fondamentale
de l’esprit humain. Les hommes et les femmes de bonne volonté doivent rester libres
pour penser, choisir et agir selon leur conscience propre, car chaque personne est
différente. Il doit y avoir convergence de but et d’approche, mais on ne peut
s’attendre à une uniformité. La diversité peut inclure l’unité, sans toutefois provoquer
le chaos. Le chaos est essentiellement dans la pensée des hommes. Par la claire
vision de la pensée et de la bonne volonté, une relation juste et constructive peut être
établie entre les différentes parties.

PROGRAMME D’ACTION

Une opinion publique éclairée, déterminée et focalisée est la force la plus puissante
au monde. Elle n’a pas d’égale mais elle a été peu utilisée. La crédulité du citoyen
moyen, sa prédisposition à accepter ce qui lui est proposé, si peu que cela lui soit
formulé de façon convaincante, plausible et surtout par un témoignage partial, est
une chose bien connue. La phrase bien tournée du politicien entraîné concentré sur
son objectif égoïste, les arguments du démagogue à la langue de bois lorsqu’il
développe une théorie qui lui est chère mais défavorable au public, le bavard
péroquetant avec une cause ou une revendication personnelle, tous ont une
audience enthousiaste.

La psychologie de masse, l’orientation des foules ont été utilisées à travers les âges
pour des motifs vils, écartant les intérêts de l’humanité, parce que les hommes
émotifs et peu pensants sont facilement ballotés d’une direction à l’autre. Cela a été
utilisé plus souvent pour les buts égoïstes plutôt que pour des buts louables.
Cette réceptivité négative (qui ne mérite pas le nom d’opinion publique) peut être
dirigée aussi facilement envers le bien qu’envers le mal, constructivement que
destructivement. Un programme bien défini et sagement conçu, peut apporter le
changement nécessaire et développer une opinion publique intelligente comme un
des facteurs principaux de l’avènement du nouvel âge.

La tâche principale des hommes de bonne volonté est donc éducative. Ils peuvent
intervenir avec cet esprit de bonne volonté, avec la connaissance adéquate, et
produire une unité d’intention et une attitude qui pourront conduire à la solution des
problèmes du monde. Lorsque les hommes de bonne volonté se rassemblent, quels
que soient leurs partis politiques, leurs nations ou leurs religions, aucun problème
n’est insoluble et peut donc être résolu pour le bien de tous. L’obtention de cette
unité d’intervention et de cette attitude, est le travail principal des hommes et femmes
de bonne volonté et non pas la présentation d’une solution toute faite.
L’esprit de bonne volonté peut exister même s’il y a des désaccords fondamentaux
entre les différentes parties.
Le service de tout homme ou femme de bonne volonté peut être considéré sous trois
angles principaux.

I. PRÉPARATION PERSONNELLE

Il est essentiel pour tous de réaliser que, en tant qu’individus, ils sont une partie
intégrale et définie du tout et ce qu’ils ont donc une réelle sphère d’influence. Il est
impossible d’effectuer un service utile si nous sommes oppressés par une sens de
futilité et si nous ne sommes pas convaincus que ce que nous faisons à une réelle
influence. Ensuite nous devons reconnaître qu’à moins de nous discipliner et de nous
entraîner, nous ne pourrons tirer avantage des diverses opportunités de service qui
nous sont proposées. Sur la base de ces deux reconnaissances, chaque homme et
femme de bonne volonté peut planifier un programme simple et définitif pour
accroître leur utilité, soit :

1. Cultiver l’esprit de bonne volonté en soi-même et éliminer toutes les attitudes
de haine, de préjudice, de parti pris et de critique. Le service, s’il n’est pas
correctement motivé, est de peu de valeur.
2. Entraîner la pensée pour être utile dans deux directions- en comprenant et en
interprétant le monde des affaires et en atteignant le monde des idées créatrices et
de l’inspiration. Tous les hommes et les femmes de bonne volonté doivent se
familiariser avec ce qu’il se passe dans les domaines principaux d’activités
humaines. Ils ont besoin d’une compréhension réaliste des problèmes majeurs que
l’humanité doit résoudre et une reconnaissance des tendances majeures qui
prédéterminent le futur. Le monde moderne ne peut être compris sans se référer aux
causes sous-jacentes qui ont créé la situation humaine actuelle. Ceci demande une
étude consciente et planifiée, beaucoup de lecture et spécialement le développement
d’une sage discrimination;
De manière semblable, l’homme de bonne volonté doit développer la capacité de la
pensée réflective et méditative, sans laquelle il est impossible de se brancher sur ce
niveau de conscience d’où viennent des idées créatives et cette compréhension
intuitive qui rendent possible la solution des plus difficiles problèmes humains;
3. Exprimer dans son service toute bonne volonté et compréhension qu’il
possède. Nous ne pouvons apprendre à servir qu’en servant. Sans une certaine
expression pratique, nos aspirations, intentions et idées restent théoriques. Elles
doivent être testées dans la vie dans la lumière de l’expérience.
4. Réorganiser nos vies de manière à ce que nous ayons le temps pour le
service nécessaire. Un service efficace nécessite le sacrifice et l’habilité à choisir
avec discrimination entre ce qui est essentiel et moins essentiel. Si vraiment nous
désirons servir et être utile, il nous sera nécessaire d’ajuster le mode de notre vie afin
d’avoir le temps disponible pour ce qui est réellement important. De nombreuses
personnes agissent tout à fait inconsciemment au sujet du service selon leur
impulsion du moment. D’autres voient le problème, mais ne voient pas comment ils
trouveront le temps pour entreprendre le service désiré. Le plus souvent, il n’est pas
possible de trouver de solution jusqu’à ce que l’on décide de mettre, quoi qu’il en
puisse coûter, la vie de service au premier rang. Une fois cette inversion des valeurs
réalisées, il devient possible de trouver des solutions.

Association lucis trust
BONNE VOLONTÉ MONDIALE
Suisse
Tél : (0)22.734.12.52
fr.geneva@lucistrust.org