La vie de service

Partie 3/3


Quels que soit l’entourage, les circonstances ou la profession d’une personne, de
nombreuses occasions se présentent où exprimer une vie de service. Le service est
essentiellement l’expression spontanée du contact avec l’âme. Une des premières
responsabilités des hommes et des femmes de bonne volonté est de faire face aux
besoins humains et de créer une bonne entente à l’échelle mondiale, en
commençant par le milieu et l’entourage immédiat. Les suggestions ci-dessous,
forment la base d’une programme qui pourrait être le point de départ d’une utilisé
croissance dans la vie de toute personne de bonne volonté :

1. Exposez, sans excès de crainte ou d’approbation, notre compréhension des
affaires mondiales et des problèmes de l’humanité, que ce soit chez-vous, chez vos
amis ou dans votre entourage. Considérez de telles discussions comme un service et
persuadez-vous que votre intérêt et votre enthousiasme ne peuvent manquer d’avoir
leur effet;
2. Rassemblez si possible du monde dans le but de discuter des problèmes de
cette période de transition et des principes qui doivent présider à l’avènement de
l’âge nouveau, ou coopérer avec des personnes qui s’en occupent déjà. Considérez
ces réunions comme une participation à la formation de l’opinion publique et comme
une moyen d’aider à changer l’atmosphère mentale mondiale;
3. Étudiez les objectifs, les méthodes et les techniques des divers groupes et
organisations intéressés par différentes orientations du service mondial. Vous ne les
approuvez peut-être pas tous ou vous n’êtes pas d’accord avec leurs plans et modes
de travail, pourtant tous sont nécessaires. Les différences parmi les hommes sont
nombreuses, les races et leurs conditions propres sont très distinctes; les problèmes
qui se posent à l’humanité demandent par conséquent d’innombrables types
différents d’actions qui, tous, peuvent être utiles s’ils reposent sur une bonne volonté
réelle et s’ils sont exempts de fanatisme. Dressez une liste de ces groupes et
établissez au mieux de vos possibilités des rapports utiles et amicaux avec eux.
Partout où il vous est possible de vous associer sincèrement aux objectifs et aux
activités d’une organisation particulière, offrez vos services, en temps, énergie et
argent pour le travail, quel qu’il soit, dont l’accomplissement est nécessaire;
4. Soyez spirituellement agressif, cherchez et tâchez de découvrir dans votre
entourage les personnes de bonne volonté. Intéressez-vous à leurs activités et
efforcez-vous d’obtenir leur collaboration dans votre propre sphère d’activités.
Affermissez et développez de la même façon vos contacts avec des gens de bonne
volonté dans le monde entier;
5. Priez régulièrement et adjoignez à cela la méditation et la réflexion. Derrière la
forme et la structure du monde se trouve son producteur, son auteur, l’énergie qui le
motive, sa volonté centrale, son Créateur vivant. En priant, cherchez à atteindre cette
volonté centrale, vous unissant ainsi à l’objectif divin que vous avez ressenti et
identifiant votre volonté à la volonté divine;
6. Trouvez deux autres personnes pour agir avec vous. Ce triple rapport possède
une puissance unique. Toutes les écritures du monde rapportent que Dieu lui-même
agit sous la forme d’une trinité et, dans sa sphère restreinte, l’homme de bonne
volonté peut agir de même en trouvant deux autres personnes de même esprit pour
former un triangle de bonne volonté, de lumière et de spiritualité commune. À leur
tour, chacun des collaborateurs peut agir de même, et ainsi peut constituer tout un
réseau mondial de bonne volonté;
7. Quelles que puissent être les exigences de la personnalité, mettez de côté
tout l’argent qu’il vous est possible d’économiser pour l’œuvre du service mondial. Le
manque d’argent est aujourd’hui l’un des obstacles majeurs pour toute l’œuvre de la
bonne volonté.


Ceci est la base, simple mais efficace, d’un programme d’action en faveur de la
bonne volonté. Beaucoup de gens de bonne volonté travaillent déjà selon ces
directives. Leur nombre peut rapidement augmenter. Dans notre propre participation,
n’oublions pas de penser aux dangers du fanatisme et au besoin de discipline et de
préparation personnelle. Il n’est pas difficile de dresser de grands plans peu réalistes
pour le progrès et l’amélioration du monde et de chercher à imposer à d’autres,
comme beaucoup le font, notre vision de ce que le monde doit devenir. Aujourd’hui il
est toutefois surtout nécessaire d’avoir des personnes dévouées au service, prêtes à
coopérer, sous l’influence de l’âme, au Plan divin tel qu’il cherche à s’accomplir.

III. CONDUITE DE LA BONNE VOLONTÉ

Les rangs des hommes de bonne volonté ont aujourd’hui besoin de chefs actifs. On
peut facilement s’en rendre compte lorsqu’une personne capable et dévouée offre
ses services et son temps à une organisation, car il arrive alors très vite qu’on la
charge de responsabilités. Celles-ci sont tout aussi variées que les catégories des
personnes qui offrent leur aide : organisateurs et administrateurs, instructeurs,
conférenciers et animateurs de groupe de discussion, écrivains, enquêteurs,
spécialistes de l’information et de la recherche, de même que les nombreuses
personnes qui, sans avoir d’aptitudes spéciales, sont capables de maintenir un
groupe vivant, créatif et tourné vers l’avenir.

Les personnes qui pressentent le besoin qu’il y a à travailler pour la bonne volonté et
qui s’entraînent elles-mêmes pour des activités de service, trouveront devant elles de
multiples occasions d’exercer leurs talents. Si l’on est capable et si l’on admet que le
besoin est suffisamment grand, ce qui commence en tant qu’activité de loisirs peut
alors devenir une tâche des plus absorbantes. Sous de nombreux aspects, le travail
de bonne volonté devrait être de plus en plus en mesure de fournir des choix
professionnels aux personnes prêtes à entrer dans la voie et à faire les sacrifices
nécessaires à une vue consacrée au service mondial.

LA SCIENCE DES RELATIONS

On peut trouver une analogie entre le service envers l’humanité et le courant
électrique. Le courant ne passe que lorsqu’il fournit de l’énergie à quelque chose qui
se trouve en dehors de lui-même. L’égoïsme détourne la force aussi sûrement qu’un
court-circuit et, s’il est trop grand, il peut tout aussi sûrement arrêter totalement
l’écoulement de la force. Quand la technique de la bonne volonté sera plus
généralement comprise, son énergie commencera à se répandre et sa force à se
faire plus puissamment sentir.

Chacun de nous est engagé dans un réseau complexe de relations individuelles, de
groupes, de communautés nationales et internationales. On peut les appeler
relations «horizontales», c’est-à-dire celle d’un homme avec son entourage et ses
semblables. Ce système de relations horizontales est un moyen de contact, de
communication et d’influence. C’est un transmetteur d’énergie à des niveaux
différents : physique, affectif et mental. Vivant dans un monde en rapide évolution, ce
système est constamment en mouvement et sujet à des changements. La tâche de
l’homme de bonne volonté est de manier sa place dans ce système ainsi que les
forces et énergies se trouvant sous sa direction, de manière qu’elles aident è établir
des justes relations humaines. On peut définir les justes relations comme étant celles
qui favorisent au maximum la croissance évolutive de tous les individus et de tous les
groupes à l’intérieur du système. L’énergie de la bonne volonté est le moyen
fondamental et le plus important pour atteindre ce but.

Mais l’homme appartient également à un autre système de relation : le système
«vertical» qui le lie aux niveaux des perceptions spirituelles, à Dieu et à l’univers. Le
contact avec ce système-ci se fait par la connaissance et l’application de ce qu’il y a
de plus élevé en soi-même. La prière, la méditation et la réflexion sont les principaux
moyens propres à créer et maintenir la vie verticale de l’esprit.

La vie créatrice, incluant l’expression dynamique de l’âme ou la nature intérieure
spirituelle dans le monde des relations humaines, exige un juste équilibre entre le
système horizontal et le système vertical, entre les facteurs, objectifs et subjectifs. Le
manque d’attention pour la vie verticale de l’esprit conduit, dans la vie de tous les
jours, à des relations statiques, cristallisées et dénuées d’inspiration. Par contre, la
concentration excessive dans ce domaine subjectif, en délaissant les occasions
d’expression active dans le monde matériel, peut provoquer une stimulation
excessive, des tendances aux illusions et aux rêveries, ou susciter des cas
désastreux de fanatisme messianique qui ne se présentent que trop fréquemment
chez les aspirants bien intentionnés mais manquant d’équilibre.

Le juste équilibre entre la vie verticale et la vie horizontale ne peut être atteint que
par l’équilibre des forces de l’individu au sein de son propre être psychique. Le
symbole de cet équilibre, symbolisant également le but des hommes de bonne
volonté du nouvel âge, est la croix grecque, à bras égaux. Une fois l’équilibre atteint
le feu de l’esprit peut inspirer et imprégner le monde de tous les jours dans un
système sagement ajusté de relations humaines.

LES OBJECTIFS DE LA BONNE VOLONTÉ MONDIALE

 Stimuler et encourager les hommes et les femmes de bonne volonté,
partout dans le monde, à établir de justes relations humaines entre les races, les
nations et les classes sociales, au moyen d’une compréhension intelligente et des
rapports appropriés.
 Aider les hommes et les femmes de bonne volonté à étudier les problèmes
mondiaux et à appliquer efficacement à ces problèmes la bonne volonté, la
coopération et le partage en vue du bien commun.
 Coopérer avec d’autres organisations à la construction active de l’unité
mondiale, de la stabilité et de justes relations humaines.
 Tenir toujours disponibles de récentes informations sur les activités
constructives dans les principaux champs d’activités humaines, au moyen de la
publication trimestrielle ou d’une lettre de nouvelles.
 Produire un commentaire de la Bonne volonté sur des sujets ayant un
intérêt mondial.
 Aider à instaurer la bonne volonté comme la note fondamentale de la
nouvelle civilisation.
 Établir une liste d’adresses d’hommes et de femmes de bonne volonté du
monde entier.
 Favoriser l’action des Nations Unies et les Agences spécialisées comme
constituant la plus grande espérance d’un monde uni et en paix.
  
La Bonne Volonté Mondiale est une activité du LUCIS TRUST, une organisation
éducative à but non lucratif, enregistrée pour la première fois aux États-Unis en
1922; elle a le statut consultatif auprès de 1’ECOSOC de l’ONU depuis 1989.

Association lucis trust
BONNE VOLONTÉ MONDIALE
Suisse
Tél : (0)22.734.12.52
fr.geneva@lucistrust.org