L’onde (extrait)

Dans mon article précédent je vous ai présenté le livre l’Onde de Laura Knight-Jadczyk

En voici un second extrait. Comme je vous l’ai dit précédement ce livre chamboule nos croyances et vision 3D.
Dernièrement j’ai posé une question concernant les guerriers de lumière, et la façon de se protéger des attaques en envoyant de la lumière (amour) à l’entité. On m’a fait une réponse qui m’a destabilisé sur le moment  et m’a valu de revoir certaines visions des choses.
La réponse etait « on ne peut aimer que celui qui est capable de recevoir de l’amour »

L’extrait suivant illustre parfaitement cela :

« L’Onde qui approche est une transformation de troisième en quatrième densité de sorte que des événements qui se produisent à cause de l’Onde provoquent des changements à travers densités et réalités ! En troisième densité vous observerez des changements qui auront des explications de troisième densité, mais ils sont une manifestation de l’approche ; vous les voyez comme de troisième densité parce que c’est là votre point de référence actuel ! Souvenez-vous que tout se répercute à travers tous les niveaux de densités, mais il y a également un point de fusion à l’arrivée de l’Onde : c’est la traversée des frontières de ce monde !! !! !!  »

« Il faut apparemment qu’une sorte de masse critique de négativité soit atteinte avant qu’une Différence de Potentiel au Contact [3] suffisante puisse être atteinte pour attirer la lumière ! Et quand on considère les choses sous cet aspect, et qu’on voit que l’énergie négative peut en fait être utilisée pour le bien quand elle interagit avec des personnes de configuration interne SDA (service aux autres), même si la perception initiale est que quelque chose de terrible est en train de se produire (ce qui ne nous détruit pas nous rend plus forts), alors il faut aussi envisager que le contraire se produit quand des gens envoient amour et lumière vers des être négatifs de configuration SDS (service à soi)….. Cela n’en fait pas de « bons petits », cela les nourrit tout simplement pour leur permettre de devenir plus forts et plus méchants !

Ainsi que l’a écrit Michael Topper : La convention alternative vers laquelle se tourne une certaine mentalité « New Âge » à l’approche d’une négativité délibérée et réelle est que la tactique vaguement « chrétienne » : « bombardez d’amour ces types jusqu’à ce qu’ils voient les erreurs qu’ils ont commises, montrez-leur le bon exemple », la pratique de « tendre l’autre joue » revient à un endossement tout à fait sélectif, étant donné qu’une telle attitude est rarement le fait d’un adepte de cette sorte.

Cependant, même dans le cas où cette recommandation n’est pas pure hypocrisie elle reste fatale, parce que les SDS (service à soi) « ne veulent pas de votre amour ». La négativité des densités supérieures est de ce fait éveillée ; elle a choisi le rejet de l’amour de l’autre pour orientation fondamentale, c’est pourquoi il ne lui reste aucun résidu subconscient qui pourrait secrètement « répondre » aux bonnes intentions d’un rayonnement positif (même si un tel rayonnement est le résultat de résolutions sincères de la part de « bons Samaritains » dans tous les autres domaines de la vie). « 

Voici un second extrait concernant le libre arbitre que je trouve intéressant :

« …Ce qui nous a été dit à ce sujet est que l’univers a été créé comme un univers de Libre Arbitre. Il a été créé spécifiquement pour que toutes les âmes puissent faire ce qu’elles souhaitent faire. Les Gris, les Lézards, qui qu’ils soient, qui enlèvent les gens et placent des implants dans leur corps, ont le droit d’agir de la sorte parce que leur libre arbitre leur permet de venir ici et de nous faire cela. Et ils ont le droit de nous dire n’importe quoi pour nous faire considérer leur comportement comme rationnel. Notre droit est de ne pas croire ce que ces entités qui nous enlèvent nous disent. Nous avons le libre arbitre de les croire ou de ne pas les croire. S’ils nous disent dans une vie qu’ils ont le droit de nous traiter de la sorte et que nous choisissons de les croire, puis que dans cette vie ils nous traitent de la sorte et que nous choisissons de ne pas les croire, dans chacun des cas nous exerçons notre libre arbitre, et c’est ce qu’ils font eux aussi. Nous nous trouvons dans un Univers de Libre arbitre. Nous pouvons changer d’avis.

Ils tentent de nous convaincre que nous n’avons pas le choix à cet égard ; notre choix est de les croire ou de ne pas les croire. Il y a plus que cela, naturellement, parce qu’il est évident qu’ils nous molestent physiquement sans arrêt. Ils sont plus forts que nous physiquement ou pseudophysiquement. C’est la même relation qu’entre nous et les animaux dans notre réalité. Les vaches, les moutons et les poulets ont aussi un libre arbitre ; mais nous sommes plus forts qu’eux et nous les avons convaincus (et nous nous sommes convaincus nous-mêmes aussi), de par notre nécessité de consommer de la nourriture, que « c’est pour leur bien », que c’est leur « but dans la vie ».

Tout comme nous consommons des animaux, nous sommes consommés par des êtres de densités supérieures aux nôtres. Mais pour la plupart, il s’agit seulement d’énergie et non de chair, bien que cela se produise également. Nous faisons partie d’une chaîne alimentaire, en quelque sorte, et nous ne sommes pas en bout de chaîne, tant s’en faut ! »

Je tiens à préciser pour que les choses soient bien claires, que je ne présente pas ce livre comme étant la vérité absolue. Comme tout matériel de canalisation celui-ci a été parasité à certains moments. Cependant il contient à mon sens suffisamment d’informations dignes d’intérêt pour être lu. Mais je rappelle aux lecteurs de faire preuve de discernement et de tenir compte de la date des écrits. Car comme je l’ai déjà dit, rien est écrit dans le temps tout dépend de la ligne de temps sur laquelle on se trouve. Pour résumer prenez ce qui vous semble juste et laissez le reste. D autre part, tout n est pas dit dans le premier tome, les éléments ne sont pas dans l’ordre chronologique, et peuvent donner lieu à de fausses interprétations et certains éclaircissements sont donnés dans les tomes suivants.

 

 

 

Celui écu étant le tome 1, il y a bien évidement d’autres tomes disponibles, 7 au total, que je n’ai pas encore lu. De quoi occuper les longues soirées d’hiver !