Archives par mot-clé : contagion

« Contagion » pas une fiction mais un documentaire !

Décodage du film « Contagion »: programmation prédictive pandémique

Remarquable article de 2012 analysant la propagande du film Contagion sortie deux ans après la crise du H1N1. Ce film visait clairement à préparer la population à la crise que nous vivons aujourd’hui. Tous les ingrédients y sont: les gentils organisations mondialistes contre les méchants médias alternatifs. Que vous ayez déjà vu ce film ou pas, vous (re)découvriez le film sous un autre angle.

Les films hollywoodiens sont présentés habituellement comme une forme de divertissement, mais leurs scénarios masquent souvent un agenda spécifique. Les  »films-catastrophe », films de fin du monde au travers de diverses crises populaires, sont particulièrement intéressants car ils suivent tous la même formule de base et glorifient les mêmes entités. Dans cet article, nous verrons le film-catastrophe ‘Contagion’ et sa manière d’enseigner aux spectateurs à qui faire confiance ou non durant une crise.

La plupart des gens vont voir des films pour se distraire. Et bien, pour moi je peux dire qu’il n’y a absolument rien de distrayant dans Contagion. En fait, la seule différence entre ce film et les films éducatifs sponsorisés par l’état montrés dans les écoles est qu’avec Contagion vous devez payer pour être endoctrinés…et pour voir Matt Damon. Pendant la guerre froide, on a montré à des étudiants comment apprendre à se mettre à couvert en cas d’attaque nucléaire. Contagion conditionne les masses à s’attendre à la loi martiale et à se précipiter d’eux-mêmes sur le premier vaccin disponible en cas de crise.

Mettant en scène de grandes stars comme Matt Damon, Laurence Fishburne, Jude Law et Gwyneth Paltrow (ainsi que Marion Cotillard, pour la distribution française, NdT), Contagion est un film à grand budget, mais également une promotion publicitaire spécifique nationale et des agences internationales tout en encourageant des comportements spécifiques de la part du public. Le scénario du film semble suivre la grande peur du H1N1 de 2009 qui a laissé dans l’incertitude sur le risque réel du virus. En fait, après des mois de nouvelles terrifiantes couronnés par une campagne de vaccination massive, une part importante de la population a conclu que la peur du H1N1 était grandement exagérée et a pensé qu’un vaccin n’était pas nécessaire.

À la suite de cette  »crise », l’organisation mondiale de la santé des Nations-Unies (l’OMS) a été sévèrement critiquée et même accusée de collusion avec Big Pharma pour la vente de vaccins. Les centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont vu aussi leur crédibilité ternie car des enquêtes ont révélé que l’agence avait trompé le public quant au nombre de cas réels de H1N1. Le résultat fut que ces deux agences ont eu besoin d’acrobaties de leur service de relations publiques pour restaurer leur crédibilité et flanquer la frousse au public. Voici où Contagion entre en scène.

Réalisé par Steven Soderbergh, Contagion a été produit avec l’active coopération du CDC, de l’OMS et d’autres organisations gouvernementales et sa fonction est claire : présenter un scénario catastrophe hyper réaliste pour justifier des campagnes de vaccination promues par ces agences tout en discréditant ceux qui les critiquent.

Rien dans le film ne fait allusion au fait que c’est une œuvre de fiction. Tout, au contraire, dans Contagion est fait pour être le plus réaliste possible, en utilisant des lieux réels et des agences du gouvernement pour rendre l’histoire plausible – et pour effrayer autant que possible les masses. Comme le dit le slogan du film :  »Rien ne se répand plus que la peur » et les gars, il essaie vraiment de le faire. Le message de ce film est : »Rien n’a été exagéré, et la prochaine fois qu’il y a une épidémie de virus, écoutez-nous…sinon vous mourrez ».