Archives par mot-clé : kennedy

Un discours historique et un rassemblement sans précédent et pas un mot dans les médias !!!

Lors de son discours à Berlin, le directeur de la défense de la santé des enfants et avocat de renom, Robert F.Kennedy Jr. a dénoncé «l’agenda de biosécurité de Bill Gates, la montée de l’État autoritaire de surveillance et le coup d’État parrainé par Big Pharma contre la démocratie libérale». Selon Kennedy, et bien d’autres dans le monde, «la pandémie est une crise de complaisance pour l’élite qui dicte ces politiques… « 

Il est difficile de savoir vraiment combien de personnes se sont présentées, mais à en juger par les photos, il semble que beaucoup étaient présents. Les médias grand public ont complètement ignoré le rassemblement. Selon Kennedy, «c’était l’un des 40 sites dispersés autour de Berlin où quelque 1,5 million de personnes se sont rassemblées autour d’étapes distinctes pour échapper au harcèlement policier et protester pacifiquement contre la montée mondiale alarmante du totalitarisme médical et numérique.»

Un récent post Instagram publié par Kennedy exprime ses sentiments à propos de l’événement et de la résistance que les rassemblements ont rencontrée:

« Sous le monument Siegesäule où j’ai parlé. C’était l’un des 40 sites dispersés à Berlin où quelque 1,5 million de personnes se sont rassemblées autour d’étapes séparées pour échapper au harcèlement policier et protester pacifiquement contre la montée mondiale alarmante du totalitarisme médical et numérique. Comme je l’ai dit dans mon discours, la stratégie du gouvernement est de dépeindre les manifestants comme des extrémistes de droite ou des «négationnistes de Covid» (un euphémisme, dans le récit officiel des négationnistes de l’Holocauste) dont rien n’est vrai. Le gouvernement a publié trois proclamations déclarant la manifestation illégale. Notre équipe d’avocats d’intervention rapide a interjeté appel avec succès de chacune de ces déclarations devant les tribunaux. Les principaux médias contrôlés par Pharma ont occulté toute couverture de l’événement principal, ignorant totalement ce qui était peut-être la plus grande foule de l’histoire allemande. Aucun média principal n’a couvert ce rassemblement mémorable. Les seuls reportages des médias mentionnent que 38000 personnes et ont montré des clips d’un incident mis en scène où 100 policiers anti-émeute se sont entendus dans une émission de faux drapeau avec une cinquantaine d’agents provocateurs en tenue d’apparat nazie près du Reichtag, à des kilomètres de notre manifestation. « 

D’après cette source  :

 

 » Contrôle des informations par les médias grand public dans le monde

 

GOOGLE CENSORSHIP EST TOTAL

 

Quand je cherche ce matin 30 août 2020 des images de la manifestation d’hier à Berlin … je vois des images de Biélorussie, Hong Kong, Chine, Catalogne etc …

Voici les nombres de manifestants donnés par diverses sources MSM aujourd’hui 30 août

BBC News dit … 38000 et bien plus de mensonges et de propagande

New York Times … «Des milliers» se rassemblent pour protester à Berlin contre les restrictions de la couronne, mais la police a arrêté la manifestation après une heure »

Washington Post … des extrémistes d’extrême droite tentent de prendre d’assaut le parlement allemand.

Reuter’s … US News … A Berlin, la police a arrêté 300 personnes et dissous une manifestation … le nombre de 38 000 personnes est mentionné dans l’article avec d’autres propagandes.

 

Ce que TV 4 a rapporté.

«Voici à quoi cela ressemblait samedi {une courte vidéo vue d’une rue} quand environ 18 000 personnes ont manifesté à Berlin contre les restrictions corona. Les pancartes disaient «Arrêtez les mensonges de la couronne» et «Liberté et santé». Les manifestants étaient un mélange «d’extrémistes» de droite et de gauche + opposants au vaccin + théoriciens du complot !!!

La manifestation était autorisée si les gens se tenaient à une distance de 1: 5 mètres les uns des autres. Quand cela n’a pas été suivi, la police a exigé que les gens mettent des masques et quand les gens n’écoutaient pas, la police a dû interrompre la manifestation à 13 heures. Cependant, des photos de la place Brandenburger plus tard cet après-midi montrent qu’un grand nombre de personnes sont toujours là. »

 

J’ai moi même fait la même démarche et le seul lien que j’ai trouvé disait « …quelque 22.000 participants, rassemblant « libres penseurs », militants antivaccins, conspirationnistes ou encore sympathisants d’extrême droite… »

 

Par ailleurs nous apprenons que le gouvernement a débloqué 2 milliards pour les médias, on connaît donc maintenant le prix du mensonge, à la charge des contribuables bien entendu.

Voici une vidéo avec les sous titre en français de ce discours :

Transcription en français :

Chez moi aux Etats-Unis, les journaux disent que je suis venu ici aujourd’hui pour parler à 5 000 nazis. Et demain, ils vont raconter que oui, j’étais ici et j’ai parlé à 3 à 5 000 nazis.

Et je regarde cette foule, et je vois le contraire du nazisme. Je vois des gens qui aiment la démocratie, des personnes qui veulent un gouvernement ouvert. Des gens qui veulent des dirigeants qui ne vont pas leur mentir. Des dirigeants qui n’inventeront pas de règles et de règlements arbitraires pour orchestrer l’obéissance de la population. Nous voulons des officiels de la santé qui n’ont pas de liens avec l’industrie pharmaceutique et qui travaille pour nous, pas pour Big Pharma. Nous voulons des représentants qui se soucient de la santé de nos enfants, et non des profits pharmaceutiques ou du contrôle gouvernemental.

Je regarde cette foule, je vois tous les drapeaux de l’Europe, je vois des gens de toutes les couleurs, je vois des gens de toutes les nations, de toutes les religions. Tous soucieux de la dignité humaine, de la santé des enfants et de la liberté politique. C’est le contraire du nazisme.

Les gouvernements aiment les pandémies. Et ils aiment les pandémies pour les mêmes raisons qu’ils aiment la guerre. Parce qu’elles leurs donnent la possibilité d’imposer à la population des contrôles que celle-ci n’accepterait jamais autrement.

Ils ont créé des institutions et des mécanismes pour orchestrer et imposer l’obéissance. Je vais vous dire une chose : c’est un mystère pour moi.

Et toutes ces hautes personnalités comme Bill Gates, ou Anthony Fauci, ont planifié et réfléchi à cette pandémie depuis des décennies. Ils l’ont planifié de manière à ce que nous soyons tous en sécurité lorsque la pandémie arrivera enfin, et pourtant, maintenant qu’elle est là, ils ne semblent pas savoir de quoi ils parlent… Ils semblent inventer au fur et à mesure. Ils intègrent des chiffres qu’ils n’ont pas, ils ne peuvent tout simplement pas vous dire quel est le taux de mortalité du Covid-19. Ils ne peuvent pas nous donner un test PCR qui fonctionne réellement. Ils doivent constamment modifier la définition du Covid sur le certificat de décès pour qu’il ait l’air de plus en plus dangereux. La seule chose pour laquelle ils sont doués, c’est alimenter la peur.

Il y a 75 ans, Hermann Goring a témoigné aux procès de Nuremberg, et on lui a demandé : « Comment avez vous fait pour que les Allemands acceptent tout cela ? » Et il a dit : « C’est une chose facile, ça n’a rien à voir avec le nazisme. Cela a à voir avec la nature humaine. Vous pouvez le faire dans un régime nazi, dans un régime socialiste, dans un régime communiste, vous pouvez le faire dans une monarchie et une démocratie. La seule chose dont un gouvernement a besoin pour transformer les gens en esclaves est la peur. Et si vous pouvez trouver quelque chose pour les effrayer, vous pouvez leur faire faire tout ce que vous voulez ».

Il y a 60 ans, mon oncle John Kennedy est venu dans cette ville. Il est venu ici à Berlin parce que Berlin était la ligne de front contre le totalitarisme mondial. Et aujourd’hui encore, Berlin est en première ligne contre le totalitarisme mondial. Mon oncle est venu ici et il a dit fièrement au peuple Allemand « Ich bin ein Berliner » (« Je suis un Berlinois »). Et aujourd’hui, tous ceux d’entre nous qui sont présents ici peuvent fièrement dire une fois de plus « Ich bin ein Berliner ».

Et vous êtes aux avant-postes de la lutte contre le totalitarisme.

Et j’ajoute une chose. Ils n’ont pas fait un très bon travail en matière de protection de la santé publique. Mais ils ont fait un très bon travail en utilisant la quarantaine pour introduire la 5G dans toutes nos communautés. Pour commencer le processus de transfert vers une monnaie numérique qui est le début de l’esclavage. Parce que s’ils contrôlent votre compte bancaire, ils contrôlent votre comportement.  

Et nous voyons tous ces publicités à la télévision disant que la 5G arrive dans votre communauté. Ce sera une grande chose pour vous tous, cela va changer vos vies, cela va rendre toutes vos vies tellement meilleures.

Et c’est très convaincant je dois dire ! Parce que je regarde ces annonces et je pense que c’est génial, j’ai hâte que ça arrive. Parce que je vais pouvoir télécharger un jeu vidéo en 6 secondes au lieu de 16 secondes!

Et c’est pourquoi ils dépensent 5 billions de dollars sur la 5G ? Non, la raison est la surveillance et la collecte de données. Ce n’est pas pour vous et moi. C’est pour Bill Gates, pour Zuckerberg et pour Jeff Bezos et tous les autres billionnaires.

Bill Gates a dit que sa flotte de satellites pourra observer chaque centimètre carré de la planète 24h sur 24. Ce n’est que le début, il sera également en mesure de vous suivre sur tous vos appareils intelligents, grâce à la reconnaissance faciale biométrique, via votre GPS. Vous pensez qu’Alexa (Alexa AMazon : dispositif d’intelligence artificielle IA) travaille pour vous ? Elle ne travaille pas pour vous, elle travaille pour Bill Gates qui vous espionne.

Et la pandémie est une crise de convenance pour les élites qui dictent ces politiques.

Elle leur donne la possibilité d’anéantir la classe moyenne pour détruire les institutions de la démocratie, de transférer toutes nos richesses à une poignée de milliardaires pour s’enrichir en appauvrissant le reste d’entre nous.

Et la seule chose entre eux et nos enfants, c’est cette foule qui est venue à Berlin.

Et nous leur disons aujourd’hui : vous n’allez pas prendre notre liberté, vous n’allez pas empoisonner nos enfants. Nous allons exiger le retour de notre démocratie ! 

Merci beaucoup à tous de vous battre !

Robert Kennedy